Découvrez Google Opossum, une mise à jour impactant le SEO local

Les opossums sont des marsupiaux de l’ordre des Didelphimorphia, de petits carnivores dont l’aspect évoque celui de rongeurs. Il en existe de nombreuses variétés de par le monde. Mais Opossum est aussi, depuis quelques semaines, le nom donnée à une mise à jour de l’algorithme de Google qui se focalise sur la recherche locale. Laissons les naturalistes s’occuper des premiers et partons observer le second dans son environnement naturel, le monde de la recherche locale.

L’observation de Google Opossum dans son milieu naturel

Le déploiement de la première version d’Opossum a eu lieu au début du mois de septembre 2016. Nous avons été nombreux à constater des variations dans le positionnement des sites de nos clients sur des requêtes locales. 

Google n’a pas communiqué sur l’arrivée, dans son algorithme, de ce nouveau petit animal dont le nom a été donné par la communauté. Et plus précisément par Phil Rozek, qui a constaté que beaucoup de propriétaires d’enseignes physiques avaient constaté que leurs fiches Google My Business semblaient avoir disparu pour de bon, alors qu’il n’en était rien. Elles reproduisaient le comportement naturel de l’opossum, qui fait le mort pour échapper au prédateur. Il existe même une expression pour désigner cela en anglais : « To play possum ». Le nom était trouvé.

Les changements majeurs opérés par « Possum »

La communauté a constaté plusieurs évolutions des recherches locales apportées dans sa besace par l’Opossum, que nous allons vous présenter ici.

Un ciblage local qui s’affranchit du découpage administratif

Autrement dit, quand vous effectuiez une recherche incluant un nom de ville, le pack local (les liens Maps en première page de Google) se focalisait sur les fiches intra muros optimisées pour cette expression. Par exemple, si vous tapiez « magasin de meubles Pau », vous n’aviez a priori que des résultats Google My Business appartenant à la ville de Pau. Nous pourrons bientôt avoir, lorsque le déploiement sera opérationnel sur toutes les langues, d’autres résultats de communes voisines. Cette mise à jour casse ces frontières administratives pour raisonner à plus large échelle.

magasin-meubles

Meublena est situé dans une commune voisine

Nous nous situons dans une logique, plus pertinente à notre avis, de zone de chalandise. Quand vous habitez Pau et recherchez un magasin de meubles, vous ne vous inscrivez pas seulement dans la limite géographique de votre commune. Vous pouvez facilement vous déplacer aux alentours si une enseigne y propose du mobilier.

Un filtrage plus poussé par adresse postale

Parfois, plusieurs professionnels se regroupent à une même adresse. Par exemple, un cabinet médical peut compter quatre ou cinq médecins généralistes, plusieurs avocats peuvent partager des bureaux. Si avant, plusieurs professionnels exerçant la même activité à la même adresse pouvaient ressortir en même temps en première page dans le pack local, il n’en est plus ainsi dorénavant. Un ou deux résultats maximum bénéficieront du coup de pouce offert par la recherche universelle, tandis que les autres seront filtrés (mais toujours accessibles dans les résultats locaux).

Une fois de plus, Google semble avec Opossum chercher à gagner en variété et donc en pertinence. Un internaute recherchant localement souhaite aussi bénéficier de résultats géographiquement variés (dans un périmètre raisonnable autour du lieu où il se trouve). Parfois, à quelques rues près, un professionnel sera plus accessible pour lui qu’un autre, et il aurait été dommage de le priver de ce choix en ne présentant que des résultats de la même adresse.

Une position de l’utilisateur toujours plus cruciale

Avec Google Opossum, les résultats locaux varient aussi fortement en fonction du lieu où se situe l’internaute. Les résultats gagnent en précision si l’internaute est très près du lieu de sa recherche. Par contre, ils se dispersent sur une plus grande zone s’il en est éloigné.

La logique est toujours la même : pertinence ! En effet, un utilisateur qui se trouve encore loin du lieu sur lequel il recherche un professionnel peut plus facilement se diriger vers telle ou telle adresse, même si elles sont un peu éloignées les unes des autres. Par contre, un internaute situé au cœur même de sa zone de recherche va naturellement vouloir aller au plus proche.

Une sensibilité croissante à l’ordre des mots

Les résultats locaux sont plus sensibles à l’ordre dans lequel sont tapés les mots. Ainsi, vous aurez des résultats très différents si vous tapez « Restaurant Lille » et « Lille Restaurant ».

possum-ordre

Les résultats ont changé d’ordre, et un nouvel établissement est apparu

Un algorithme plus fin et plus précis peut expliquer cette évolution : la quête de sens passe aussi par l’ordre des mots, et Google est en train d’appréhender de mieux en mieux cet élément aussi en recherche locale.

Une plus grande indépendance entre résultats locaux et organiques

Il existait avant une relation assez forte entre résultats locaux et organiques. Mais cette dépendance a été réduite avec l’arrivée de « Possum » et il n’est plus rare qu’une page Google My Business associé à un site web pénalisé dans les résultats organique remonte en pack local.

Peut-être s’agit-il d’une volonté de ne plus faire subir de « double peine » pouvant nuire à la pertinence des résultats ? Un site web qui a abusé des pratiques frauduleuses de référencement peut-il suffire à écarter une page Google My Business dont l’adresse a été validée et qui peut s’avérer pertinente pour l’utilisateur ?

Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de l’évolution de cette mise à jour et de son impact sur les résultats locaux. Vous pourrez compléter vos connaissances sur Google Opossum en vous rendant sur Search Engine Land.

Digimood vous accompagne dans votre référencement local : découvrez nos offres et services !