,

Google Panda 4.1 est déployé

Google Panda avec un cadeau

Google Panda 4.1 a été déployé la semaine dernière. Toutes les mises à jour de Panda ne font pas l’objet d’une annonce officielle. Mais les grosses versions ou celles qui incluent de nouveaux critères, si. Et c’est le cas pour celle-ci, puisque Pierre Far s’est fendu d’une annonce via une publication de statut sur Facebook Google Plus. Pierre Far est un « officiel » de chez Google, dont l’intitulé du poste est « Webmaster Trends Analyst ». Ce n’est donc pas Matt Cutts qui a annoncé la nouvelle cette fois-ci.

Voici la publication de Pierre :

Earlier this week, we started a slow rollout of an improved Panda algorithm, and we expect to have everything done sometime next week.

Based on user (and webmaster!) feedback, we’ve been able to discover a few more signals to help Panda identify low-quality content more precisely. This results in a greater diversity of high-quality small- and medium-sized sites ranking higher, which is nice.

Depending on the locale, around 3-5% of queries are affected.

Traduction :

Nous avons commencé une mise à jour Google Panda dans la semaine qui devrait être terminée d’ici la semaine prochaine.

Basée sur les retours des webmasters et des internautes, nous avons pu identifier de nouveaux signaux permettant de détecter de manière plus précise les contenus de faible qualité. Cela entraine une plus grande diversité des résultats proposés et permet de faire remonter un plus grand nombre de sites de petite et moyenne taille, ce qui est plutôt bien.

Selon la géolocalité, environ 3 à 5% des requêtes sont affectées. (Fin de traduction)

Si on s’en tient aux propos tenus, il faut comprendre que les gros sites vont devoir continuer de produire du contenu de qualité, pertinent et unique au risque de se voir doublé par des plus petits sites, peut-être plus spécialisés, ou tout simplement de meilleure qualité.

Comment un robot peut-il juger de la « meilleure qualité » d’un contenu ? Là est la question. En attendant une réponse, chers rédacteurs, à vos plumes et claviers ! Car plus que jamais, le contenu est roi dans le royaume de la visibilité sur les moteurs de recherche.