Google Penguin 4 arrive dans l’algorithme de Google

Penguin 4 de Google en temps réel

Google Penguin vient d’être mis à jour, et s’est invité cette fois au cœur de l’algorithme de Google, pour un fonctionnement en temps réel. Digimood vous apporte quelques précisions.

Rappelons la finalité première de Penguin.

Le filtre de pénalité Google Penguin a été déployé pour la première fois en 2012, un an après son grand frère Google Panda. Les versions se sont depuis succédé, faisant grincer les dents des référenceurs qui prenaient trop de liberté avec les guidelines de Google dans le développement de leur netlinking.

Les pratiques visant à trafiquer la popularité naturelle d’un site sont dans le collimateur de Penguin, comme des liens de mauvaise qualité, des ancres suroptimisées, des pages de destination qui manquent de variété…

Un filtre de pénalité… Jusqu’à aujourd’hui !

Nous distinguons, dans notre métier, les mises à jour qui touchent le coeur de l’algorithme (par exemple : Google Venice, Caffeine, Hummingbird, etc…) et les filtres de pénalité.

Si nous comparons le moteur de recherche à une voiture, nous pouvons dire que les mises à jour touchant le coeur de l’algorithme servent à en améliorer les performances : meilleur couple, meilleure puissance, consommation optimisée du moteur, tenue de route améliorée… L’objectif serait alors de gagner en confort de conduite (pertinence des résultats) et en sécurité (limiter le spamdexing).

Le principe d’un filtre de pénalité est similaire à celui d’un contrôle radar sur les bords d’une route. Devant des conducteurs qui prennent tous les risques et tentent de contourner le code de la route, provoquant des accidents sur les autoroutes de l’information que le moteur de Google tente d’organiser, la sanction est parfois indispensable. Les filtres de pénalité sont donc comparables à des « opérations ponctuelles mais récurrentes » : on arrête tous les conducteurs, on vérifie leur vitesse, on les fait souffler dans le ballon…

Mais les désavantages d’un filtre de pénalité, par rapport à une mise à jour du coeur de l’algorithme, sont réels :

  • Le filtre de pénalité n’est pas déployé en permanence. Et si de nombreux sites sont attrapés à chaque passage de Google Penguin, ils échappent à la sanction pendant plusieurs mois. Et il est toujours possible de passer à travers les mailles du filet lors d’un déploiement !
  • Un filtre de pénalité comme Penguin peut manquer de finesse, et condamner par exemple tout un site alors que seule une partie du site aurait pu faire l’objet d’une pénalité.

Ce sont notamment ces deux raisons qui ont poussé Google à intégrer Penguin au coeur de l’algorithme (ce qui avait été le cas il y a environ un an pour Panda).

Google Penguin 4 en temps réel : une quête de la pertinence

L’intégration de Google Penguin 4 s’inscrit dans l’évolution logique du moteur de recherche. Google, en effet à gagner sans cesse en pertinence :

  • en collant au maximum au temps réel, pour éviter la fenêtre d’incertitude qui s’agrandit en même temps que la durée du dernier contrôle. Par exemple, une page qui est en cache depuis un mois a plus de chance d’avoir été modifiée qu’une page en cache depuis 10 minutes. De même, le netlinking d’un site a plus de chances d’avoir été manipulé si le dernier contrôle remonte à six mois au lieu de quelques jours.
  • en gagnant en finesse et en granulométrie, en ciblant non plus un site entier, mais des pages spécifiques. Ce gain est sûrement rendu possible par le machine learning : le pingouin est un animal curieux qui a tant à apprendre de l’intelligence artificielle.

Penguin 4 : et pour mes résultats ?

Si vous avez réalisé un travail propre, vous n’avez pas d’inquiétude à avoir, bien au contraire ! Les sites qui sont passés à travers les mailles du filet suite aux derniers déploiements du filtre Penguin pourraient bien pâtir, dans les mois à venir, de ces nouvelles évolutions.

Si vous avez un doute sur la qualité de vos liens entrants, demandez un audit netlinking à une agence spécialisée, qui identifiera les facteurs de risque et les correctifs à y apporter. Vous pourrez ainsi mieux comprendre les mécanismes à l’oeuvre dans l’évolution de la popularité d’un site web particulièrement important : le vôtre !

Pour en savoir plus : https://webmasters.googleblog.com/2016/09/penguin-is-now-part-of-our-core.html