, ,

SEO Fred contre Google Fred : le combat des SERP !

Mise à jour Google Fred

MAJ du 05/04/17 : Google a confirmé avoir déployé au début du mois de mars 2017 plusieurs mises à jour portant sur différents critères. Google Fred fait donc partie d’un ensemble de correctifs qualité mis en place par Google à cette période. Je pense que la mise à jour ayant impacté le plus de sites (celle que l’on nomme Google Fred) est celle liée à la qualité du contenu / abus de publicités mais il est normal de constater des évolutions notables sur d’autres critères (netlinking, etc.).

Autour du 9 mars, Google a déployé une mise à jour surnommée « Google Fred » qui a fortement pénalisé le classement de certains sites web. Les mises à jour du moteur de recherche de Google sont très fréquentes et elles ne portent généralement que sur des ajustements de positions mineurs, sans “choc” visible dans les courbes de suivi. Concernant cette update de mars 2017, une chute du trafic organique de 50 à 90 % a été constatée sur certains sites : on peut considérer qu’il s’agit d’une évolution majeure, destinée à améliorer la qualité des résultats en pénalisant les sites ne respectant pas les bonnes pratiques SEO édictées par Google.

Quelles sont les consignes n’ayant pas été respectées par les sites pénalisés ?! C’est bien là tout le problème ! Gary Illyes (autrement dit Google) a confirmé le 23 mars l’existence de Google Fred (ce qui est déjà une bonne chose, certaines mises à jour constatées par les référenceurs n’ayant jamais été confirmées) mais il n’a pas indiqué ce que cette mise à jour sanctionnait ! Tout au plus a-t-il répété qu’elle pénalisait les sites ne respectant pas les guidelines du moteur de recherche.

Ce n’est pas la première fois que Google met en place des systèmes de contrôle de la qualité des sites web. Habituellement le nom des filtres et des évolutions était plutôt animalier (Panda pour la qualité du contenu, Penguin pour la qualité des liens, Colibri pour l’analyse de l’intention de la recherche…) mais cette fois-ci le nom donné à l’update est un prénom, le mien en l’occurrence.

Donc, dans la suite de cet article, SEO Fred va vous parler de Google Fred 🙂

Google Fred : une pénalité SEO pour publicité abusive ?

C’est une des premières hypothèses qui a été soulevée. Le problème viendrait du fait que l’objectif des sites pénalisés soit de comporter des publicités ou des liens affiliés. Il s’agit de sites de type MFA (ou Made For Adsense) qui sont faits pour générer de l’argent et qui n’accordent pas une grande importance à l’utilisateur (contenu de faible qualité, principalement textuel, etc.).

La présence de publicités n’est pas un problème en soit, mais trop de publicités sur un site à contenu de trop faible qualité pourrait être un signal négatif qui montre que le focus est mis sur l’argent et pas sur l’internaute.

Durant l’été 2016 Google avait retiré des consignes Google Adsense les limites chiffrées en nombre de publicité (3 zones de publicité maximum dont une seule grande, etc.) pour les remplacer par des directives générales (la présence de publicités ne doit pas être excessive et l’internaute doit être au centre de l’attention du webmaster). On peut alors émettre l’hypothèse que la modification de ces recommandations a créé un appel d’air et que trop de publicitaires en ont abusé, à un moment où justement Google avait développé sa capacité à identifier les abus.

Google est capable depuis longtemps d’évaluer la pression publicitaire exercée sur un site ne serait-ce qu’en regardant la surface d’affichage consacrée aux pubs. Il a amélioré son système d’évaluation Adsense en 2016 (cf. la modification des guidelines évoquée ci-dessus) et il est probable qu’au fil des Quality Updates (telles que Phantom) il ait amélioré sa capacité à juger de la légitimité d’un contenu en n’évaluant pas uniquement sa cohérence sémantique.

Et si Google Fred était un croisement de ces données ?

 

Google Fred : une évolution du filtre Penguin sanctionnant des abus sur les liens externes ?

L’hypothèse d’une gestion plus pointilleuse des ancres de liens par le moteur de recherche Google notamment sur des EMD (Exact Match Domain) – autrement dit des noms de domaine qui comportent la requête visée – semble crédible mais reste à confirmer. En effet, les EMD ont par nature des ancres très optimisées et il va falloir identifier quels sont les critères distinguant les sites pénalisés des autres.

Un argument important en faveur de cette hypothèse de la “pénalité de liens” est la remontée de certains sites web dans les SERP depuis la mise en place de l’update Fred. Cela semble montrer que Google Fred, en plus de pénaliser des sites a “débloqué” le SEO de certains sites anciennement pénalisés.

L’exemple du site de Marie Haynes cité par Webrankinfo est très intéressant car il montre un site ayant eu une pénalité manuelle pour liens artificiels (donc une pénalité non algorithmique, c’est important) qui avait été retirée il y a longtemps mais dont le SEO n’est reparti qu’avec l’arrivée de Google Fred. La mise à jour a-t-elle débloqué la situation ? Si oui selon quels critères étant donné que Penguin est censé être en temps réel depuis des mois et aurait dû lever la pénalité algorithmique automatiquement ?

Sortie de pénalité Google Fred

L’impact de cette mise à jour sur Google Analytics

Pendant mes recherches concernant les raisons de la baisse de trafic de certains sites (celle-ci ne touchant pas nos clients, rassurez-vous !), j’ai pu remarquer un comportement étrange sur les comptes Google Analytics utilisant l’ancienne balise Google Analytics Classic. Précisons que cette version d’Analytics est considérée comme obsolète depuis longtemps et qu’elle doit être remplacée par la balise Google Analytics Universal.

Jusqu’à la date de mise en place de Google Fred début mars, le fait que la balise GA Classic soit obsolète ne représentait pas un problème fonctionnel. Certes, cette vieille balise n’était pas idéale pour le tracking e-commerce – c’est pourquoi nous accompagnons régulièrement des clients dans leur migration – mais elle faisait bel et bien le job concernant le suivi du trafic des sites. Tout simplement.

Au moment de l’update Google Fred de mars 2017, la balise GA Classic a pu vraiment être considérée comme dépassée puisque elle ne permettait plus de suivre le trafic des internautes utilisant le navigateur Edge.

Sur un de nos sites de test, voici l’évolution du trafic en provenance des internautes utilisant le navigateur Edge :

Evolution du trafic des internautes en provenance du navigateur Edge

Le trafic en provenance de Edge existait encore mais il n’apparaissait plus dans les statistiques Google Analytics. Le problème a été réglé une dizaine de jours plus tard mais Google Fred semble avoir eu un impact sur le fonctionnement de Google Analytics, ce qui est
étonnant.

 

Mise à jour du 05/04/17 – Fred n’est pas la seule update Google déployée début mars !

Google a confirmé avoir déployé au début du mois de mars 2017 plusieurs mises à jour portant sur différents critères. Google Fred fait donc partie d’un ensemble de correctifs qualité mis en place par Google à cette période. Je pense que la mise à jour ayant impacté le plus de sites (celle que l’on nomme Google Fred) est celle liée à la qualité du contenu / abus de publicités mais il est normal de constater des évolutions notables sur d’autres critères (netlinking, etc.).

Gary Illyes (Google) confirme l’existence de plusieurs updates portant sur plusieurs aspects du SEO.

 

Google confirme la mise en place de plusieurs mises à jour début mars 2017


Que faire pour sortir de la pénalité Google Fred ?

Si le trafic de votre site a été impacté par cette mise à jour, il est urgent d’intervenir car la pénalité ne s’enlèvera naturellement pas toute seule.

Qu’il s’agisse de problèmes de qualité de contenu, d’excès de publicité ou de qualité des liens entrants sur votre site, des solutions existent (voici un exemple de sortie de pénalité Penguin. Avant tout, un audit global est nécessaire pour faire ressortir les principaux problèmes liés à votre site internet. Ensuite un travail de création de contenu, de réaménagement des publicités, voire de désaveu de liens pourra être mené. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez un accompagnement pour sortir votre site d’une pénalité.

 

Une migration conseillée de Google Analytics Classic vers Universal Analytics

Edge ne représente pas de grosses parts de marché, en conséquence la baisse de trafic n’était pas forcément très sensible au regard de l’ensemble du trafic. Mais le principe est là : on ne peut plus faire confiance à Google Analytics Classic et nous vous conseillons de migrer rapidement vers GA Universal… ne serait-ce que par précaution !

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez être accompagné dans cette migration. Nous assistons régulièrement des clients afin de leur rendre la tâche moins périlleuse.