Compte rendu du SEO Camp Genève 2015

SEO Camp Genève 2015

Et voilà ! Le SEOCamp de Genève est terminé. Comme d’habitude, les rencontres intéressantes et les conférences de qualité ont été au rendez-vous.

Dès mon arrivée jeudi soir, à peine avais-je posé un pied hors de la gare de Genève, que j’ai été accueilli par Hasni qui, pour ceux qui ne le connaissent pas, est le président de l’association du SEO Camp.

Bon OK,  cette rencontre fût en réalité le fruit du hasard. Alors que je cherchais mon hôtel, Hasni se dirigeait en direction de la salle où aurait lieu la journée du SEO Camp Genève et paf ! On est tombés l’un sur l’autre. Toujours agréable de voir un visage familier dans une ville que l’on ne connaît pas :)

La soirée a donné lieu à un apéro dans le bar « Le Scandale », soirée qui m’a donné l’occasion d’échanger quelques mots autour d’un verre avec Sylvain Peyronnet qu’on ne présente plus :) ainsi que notre cher Priscillien qui anime avec force et talent les journées du SEO Camp. Il faut savoir que l’apéro était combiné à celui du rencard du web, association permettant de mettre en relation les professionnels du web en Suisse. Yannick Bouvard alias Yeca en est le co-fondateur avec Pierre Ammeloot.

Après une nuit courte et une soirée (trop) arrosée, me voici donc arrivé à l’Uptown Geneva, « Business & Arts Center » pour assister aux conférences de la journée. Ci dessous un compte rendu des 10 conférences, par ordre chronologique, du matin jusqu’au soir.

Conférence #1 : auditer  un site, par Aurélien Berrut

Aurélien Berrut

La première conférence de la journée rentre directement dans le vif du sujet, avec du pratique et du concret. C’était très axé « data ».

On a pu y découvrir une présentation des fonctions phares d’Excel, telles que « RechercheV » pour agréger différentes données issus de divers outils d’analyse SEO ayant pour identifiant commun les URL de son site, qu’on a aura préalablement récupéré grâce à un crawl complet. Une introduction au XPath a été faite, que bon nombres de SEO plutôt branchés « technique » et automation utilisent déjà. Ici on a pu découvrir comment récupérer le XPath de n’importe quel élément via son navigateur, pour ensuite directement scrapper l’information dans Excel. Je vous laisse imaginer les possibilités :)

Enfin, on a eu une introduction au scrap avec Google Spreadsheet et ImportXML.

Compte twitter d’Aurélien

Conférence #2 : le webmarketing multi-canal, par Alain Pezzoni

Alain Pezzoni

Pour cette conférence, le niveau était relativement élevé. Ici le but était de faire prendre conscience au public qu’il existe des technologies avancées en marketing, permettant de cibler son audience de manière très précise et surtout qu’il existe des outils permettant d’agréger toute l’information parvenant des divers canaux.

On a donc parlé de DMP (Data Management Platform), d’automatisation, de DMH (Digital Marketing Hub). Et en parlant de Hubs, Alain nous a présenté son propre outil : Ignition One. Celui-ci permet de mieux analyser le parcours de chaque internaute, d’attribuer la vente au canal le plus pertinent en fonction de chaque scenario, d’agréger les coûts de campagne, bref de quoi pousser très loin l’analyse des datas qu’on possède déjà, mais souvent répartis entre plusieurs outils / canaux (Google Analytics, Adwords, réseaux sociaux, plateformes d’affiliation, etc.)

Enfin, sachez qu’il existe des bases permettant d’accéder à un ensemble d’internautes segmentés et atteignables via leurs cookies. Oracle propose notamment de cibler un segment précis, tout en restant bien entendu sur de l’anonymat.

Compte twitter d’Alain

Conférence #3 : L’expérience utilisateur par MC Casal

MC Casal

Le but de cette conférence a été de relever en 10 points clefs quels étaient les axes majeurs à étudier dans le cadre d’un audit de site d’un point de vue expérience utilisateur, abrégée UX pour User Experience.

Je n’entrerai pas dans les détails, mais vous communiquerez seulement les 10 points clefs abordés. Si vous vouliez en savoir plus, il fallait venir 😀 Bon allez OK, je vais vous résumer en une phrase chaque point abordé.

  1. Recherche (étude des KPI qualitatifs et quantitatifs)
  2. Contenu : on notera qu’il faut établir sa stratégie de contenu avant de penser le design de son site
  3. Contexte : dans quel contexte le site va-t-il être consulté ? De chez soi, depuis l’extérieur ? Sur quel type de terminal ? Ordinateur, tablette, téléphone ?
  4. Conversion : étudier les taux de conversion du site (par page, par device, etc.)
  5. Formulaires : éviter les labels dans les champs car ils disparaissent au clic. Eviter les labels sur le côté qui risquent d’être tronqués sur mobile. Optez pour des labels au dessus des champs. Enfin, un call to action devra faire minimum 44px par 44px en version mobile / tablette.
  6. Design : optez pour du minimalisme. Et même si le terme n’a pas été utilisé : toujours penser à l’affordance des éléments
  7. Tests : faire de l’A/B test une fois le site en ligne, encore et toujours.
  8. Analytics : analyser en permanence les données issues de son analytics
  9. Capitalisation : travailler et optimiser la fidélisation client
  10. Culture et innovation : s’informer, faire de la veille et innover

Compte twitter de MC Casal

Conférence #4 : l’analyse concurrentielle par Kévin Richard (aka 512Banque)

Kévin Richard

Kévin nous a présenté sa manière de concevoir la veille quotidienne d’un SEO. Celle-ci est souvent très nombriliste, puisqu’elle consiste pour la plus part des référenceurs à regarder quotidiennement leurs positions ou celles de leurs clients.

La réalité est que lorsque son site bouge, ce n’est peut-être pas le sien qui bouge, mais les autres autour. Aussi, il est important de suivre les évolutions on-page des concurrents, mais aussi et surtout off-page et de corréler ses informations à ses positions.

Cela permet d’anticiper, de comprendre et d’agir au plus vite. Pourquoi mon site chute ? Pourquoi celui de mon concurrent chute ? Pourquoi untel a gagné 20 positions en une semaine ? Toutes ces questions trouvent souvent leur réponse sur des évolutions on-page ou off-pages des sites concernés.

Même si Kévin a rapidement passé la slide (pour ne pas faire d’auto-promotion ou au contraire pour attiser la curiosité ;), il est le co-fondateur de SEObserver, une plateforme permettant justement de faire de la veille concurrentielle off-page. Ça vaut le coup d’y jeter un coup d’œil :)

Compte twitter de Kévin

Conférence #5 : l’étude SEO Factors par Yannick Bouvard

Yannick Bouvard

Yannick a réalisé une étude SEO, suivant cette méthodologie :

  1. Sélection de plusieurs centaines de critères censés influencer le SEO
  2. Nettoyage de la liste pour n’en garder que 63 au final.
  3. A partir de cette liste, ils ont sélectionné 46 experts SEO francophones pour leur demander de noter sur 100 l’importance de chaque critère.

Avec ces résultats, on peut sortir énormément d’infos intéressantes, parfois évidentes mais souvent étonnantes.

Vous pouvez découvrir l’ensemble de l’étude ici : seo-factors.com

Compte twitter de Yannick

Conférence #6 : La fidélisation client par Sylvain Peyronnet

Sylvain Peyronnet

Ici il a été question de « Classification et prédiction » dans un contexte e-commerce. Le but est de prédire si chaque étape du scenario va plutôt mener à une vente ou pas en fonction des comportements de l’internaute (nombre de pages vues, logué ou non, paniers vide ou non, etc). Pour cela on s’appuie sur les données récoltées jusque lors pour créer des arbres de décisions.

Il faut donc extraire ses données à partir de Google Analytics par exemple, les classer dans Excel pour ensuite les soumettre à un logiciel de prédiction comme C 4.5 qui à partir de cet échantillon d’apprentissage peut prédire le déroulement des scénarios à venir.

Je pense qu’ici, le but était de faire prendre conscience qu’on a parfois la data sous nos yeux, à disposition, mais qu’on est loin d’imaginer jusqu’à quel point celle-ci a des choses à nous dire. N’hésitez pas à vous rapprocher de Sylvain pour plus d’infos.

Compte twitter de Sylvain

Conférence #7 : la qualité web au service du SEO, par Muriel De Dona

Muriel De Dona

On a découvert grâce à Murielle Dedona un métier peu connu, celui d’expert Qualité Web. Qui peut parfois se rapprocher de celui de SEO, mais qui en réalité se rapproche d’un peu tous les métiers du web.

Muriel nous rappelle que chaque corps de métier a ses propres exigences et ses propres critères pour juger de la qualité d’un site : développeurs, SEO, ergonomes, designers, rédacteurs…

Le but est donc ici de vérifier la présence de bases solides pour chacune de ces compétences.

Je pourrais écrire de dizaines de lignes à ce sujet, mais je vais me limiter à une idée : pour chaque question que l’on se pose concernant la qualité d’un site web :

  • On doit pouvoir y répondre seulement par oui ou non
  • Elle ne doit concerner qu’un sujet bien spécifique
  • La réponse ne doit pas laisser de place à la subjectivité

Exemples :

Le site possède-t-il un robots.txt ?
Est-il responsive ?
Le temps de réponse de telle page est-il inférieur à X millisecondes ?
Etc.

A l’inverse, on a pu voir des exemples de questions mal formulées, notamment  celles que Google souhaite qu’on se pose pour juger la qualité d’un site web. Comme la question « Seriez-vous prêt à communiquer vos coordonnées bancaires à ce site ? ». Et le point intéressant ici est que la réponse à cette question reste très subjective en fonction de son niveau, son expérience, sa culture du web, etc. Et on a dit que les questions à réponse subjective, on en voulait pas :)

Pour conclure, grâce aux bonnes interrogations (binaires, unitaires, à réponse objective) on pourra rapidement cerner les forces et faiblesses d’un site internet, s’il s’agit d’un audit de site existant. Dans le cas d’un projet à naître, on aura l’avantage de partir sur des bases solides permettant la conception d’un site web de qualité, qui ne négligera aucun aspect : SEO, performances techniques, qualité rédactionnelle, design, ergonomie, UX…

Compte twitter de Muriel

Conférence #8 : Le social TV par David Labouré

Cette conférence était super intéressante car elle sortait des sentiers battus. Ici il a été question de montrer comment les chaînes de télévision tentent avec plus ou moins de succès d’intégrer des stratégies de social media, notamment lors de grands rendez-vous de prime time.

David nous a présenté plusieurs opérations, comme celle de D8 où on pouvait par un simple tweet voter pour ou contre un candidat de télé-crochet ou encore le festival de Cannes qui a profité de l’édition 2015 pour développer sa « visibilité sociale ».

Enfin, une opération orchestrée par David himself (ou plutôt une idée à la con trouvée par David himself, sic.) qui a été une véritable réussite nous a été présentée. Il s’agissait, pendant le match France / Suisse de la coupe du monde, de mettre en place deux équipes de « live twitters », une tweetant pour le compte des joueurs suisses et une des joueurs français. Le hashtag est arrivé directement en deuxième position des trending topics sur twitter, juste après le hashtag officiel.

Compte twitter de david

Conférence #9 : 50 shades of grey SEO, par Paul Sanches

Paul Sanches

La conférence de Paul est certainement celle qui a lâché le plus d’infos et d’astuces SEO. Je ne les dévoilerai bien entendu pas ici :) (Fallait venir, bordel). Je vais juste évoquer l’aspect « manière de pensée » que Paul tente de faire passer.

Le spirit selon Paul c’est : Test it, feel it, love it, think it different.

C’est encore et toujours de donner de l’amour à son site : give love en trois mots : speed, safe, sexy.

Je vais quand même citer une anecdote assez marrante rapportée par Paul. Dans le cadre du développement de la notoriété et de la visiblité de Chrome, notamment sur son propre moteur de recherche, le département de Google Chrome a acheté des liens. Oui, vous avez bien lu, Google a acheté des liens pour améliorer son SEO. Le plus drôle est qu’ils se sont fait prendre. Résultat : 60 jours de blacklistage pour la page http://www.google.com/chrome (l’auto flagellation publique n’allait pas non plus aller plus loin que ça, faut pas rêver, mais 60 jours d’auto-blacklistage, c’est déjà bien :)

On a également parlé de domaines expirés, de scrap, de Google Image, d’Opendata, de Json-LD… Bref plein de sujets et d’astuces les accompagnant super intéressants, super concrets, qui peuvent être des pistes d’évolutions et de réflexion pour ses (futurs) sites et ceux de ses clients.

Compte twitter de Paul

Conférence #10 : gestion de l’e-reputation par David Scholberg et Sujati Lo

David est le fondateur de KBSD, une agence spécialisée en e-reputation. Sujati travaille à ses côtés en tant que « Garde du corps digital » :) Cette conférence s’enchaînait super bien avec celle de notre ami Paul car :

  • Elle aussi était relativement axée sur la divulgation d’infos et d’astuces concrètes
  • Sur la transmission d’un esprit « Black Hat », dans le sens « Think different »

Je ne divulguerai pas les informations les plus sensibles (Il faut que je le répète ? Vous aviez qu’à venir.) Ce que je peux dire c’est que des sujets super intéressants ont été abordés, laissant entrevoir tout un panel de techniques permettant d’améliorer la réputation en ligne et donc dans les SERP des sites clients. Comprendre : comment dégager les résultats qui nous dérangent :)

Aspects juridiques, relationnels, financiers, techniques, SEO… Tout y est passé.

Compte twitter de David | Compte twitter de Sujati

Pour conclure

Tout d’abord, désolé de ne pas avoir illustré les conférences de David et de KBSD. Trop pris par vos présentations, j’en ai oublié de vous photographier. Ceci étant dit, vu la qualité de mes photos d’iPhone, ce n’est pas si grave je pense :)

Concernant ce compte rendu et l’ensemble des conférences : j’ai tenté de synthétiser, de ne pas non plus tout dévoiler mais d’en dire assez pour attiser la curiosité des lecteurs. Mesdames et messieurs les intervenants, n’hésitez pas à me faire signe si vous souhaitez que je corrige ou complète certaines informations.

Pour conclure vraiment

Un apéro au top, une journée au top, des conférences de haut niveau… Rien à redire. Un grand merci à Patrick l’organisateur de ce SEOCamp Genève et à Yannick, ainsi qu’à toute l’asso. du SEOCamp et à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à l’organisation de cet évènement.

Au plaisir de revoir les genevois, de nouveau à Genève ou qui sait, peut-être au prochain rassemblement SEO français. Chez nous aussi on sait faire les choses bien 😉

3 réponses
  1. Aurélien
    Aurélien says:

    Ça devait être super, ça m’embête de pas avoir pu me déplacer et c’est pas sympa les commentaires sur les dernières conférences, ça donne encore plus envie. Va falloir attendre les vidéos du coup :)

Les commentaires sont fermés.