L’analyse de vos différentes sources de liens en netlinking

Vous voulez vous assurer que votre site possède une popularité la plus saine possible, qui le met à l’abri d’une sanction manuelle ou algorithmique ? Quand nous auditons votre site, nous vérifions aussi que vous appliquez les bonnes pratiques en netlinking, celles qui vous mettent à l’abri d’une perte de positions.

Des sources de liens historiquement exploitées par les référenceurs

Si vous avez déjà mis en oeuvre une stratégie formelle de netlinking, vous savez que les sources de liens pouvant contribuer à votre popularité sont très variées. Parmi celles-ci, nous pouvons citer des sources historiquement utilisées par les référenceurs :

  • les annuaires ont fait partie des premières sources de liens. Le plus souvent gratuits, demandant parfois des liens retours, ils étaient facilement accessibles au plus grand nombre. Aujourd’hui, beaucoup d’annuaires ont perdu de leur efficacité et seuls des sites de qualité tirent encore leur épingle du jeu.
  • les sites de communiqués de presse, aussi appelés sites de publications d’articles, ont aussi constitué une importante source de liens dans la seconde partie des années 2000. Le principe ? Des contributeurs peuvent (le plus souvent gratuitement) proposer des articles uniques et intégrer des liens vers les sites de leurs choix. Le site qui héberge ces articles, souvent financé par la publicité, obtenait ainsi du contenu sans débourser un centime. Beaucoup de ces sites ont été victimes des pénalités Google Penguin successives.
  • les digg-likes recensent des liens vers des pages web et sont alimentés par la communauté. Ils ont été souvent utilisés par les référenceurs.

De nombreuses autres sources, faciles à utiliser, ont aussi été exploitées, comme les commentaires sur des blogs ou les interventions sur les forums de discussions. L’importance de ces sources de liens tend à diminuer. Pour autant, certains domaines restent pertinents et vous pourriez toujours  intégrer, avec parcimonie, dans votre stratégie de netlinking, quelques annuaires, sites de CP ou forums pertinents.

Nous devons explorer un labyrinthe complexe pour mieux comprendre vos sources de liens et leurs impacts SEO

Des sources naturelles ou artificielles

Google est attentif aux profils de liens des sites qu’il intègre à son index. Un site qui obtiendra un bonus en obtenant artificiellement un grand nombre de liens manipule les classements : il possède un avantage déloyal, ses liens entrants n’étant pas obtenus par la qualité de son contenu. Il ne se passe plus un mois sans qu’un réseau de sites proposant l’achat de liens ne soit sanctionné par Google. Les mises à jour successives de l’algorithme, ainsi que les pénalités manuelles, ont poussé les référenceurs à repenser leur vision du netlinking.

Le SEO s’inscrit de plus en plus dans une démarche globale et la recherche de liens entrants mise sur de nouveaux canaux, comme le linkbaiting. Les agences développent aussi des réseaux de partenaires avec qui échanger des liens facilement et en toute transparence pour l’algorithme de Google.

Lors de notre audit, nous vérifions la composition de votre profil de liens dans sa globalité, en analysant la nature et la thématique des domaines référents. Si vous possédez un site dédié à la moto, nous vérifions que les annuaires et sites de publication d’articles ne représentent pas une part disproportionnée de vos sources de liens. Nous regardons aussi la thématique des sites qui parlent de vous : les sites parlant de moto doivent être prédominants.

Êtes-vous sûr de bien connaître vos sources de liens ?

Découvrez aussi :