5 conseils et astuces pour mieux référencer vos images sur Google

optimiser le référencement des images

Le référencement des images fait partie intégrante d’une stratégie de référencement naturel. Avec le développement de Google Images et de la recherche universelle, les images sont devenues de véritables sources de trafic. Vous ferez la différence, face à la concurrence, en intégrant cette notion clé dans votre approche du SEO. Découvrez quelques conseils pratiques pour référencer au mieux vos images.

Vous devez  opter, sur votre site internet, pour des images originales et libres de droit en rapport avec ce dont vous parlez. Les robots Google aussi appelés Googlebot ont pour mission d’explorer votre site afin d’indexer toutes ses pages. Aussi fonctionnels soit-ils, ces Googlebots n’arrivent pas pour le moment à lire correctement le contenu de vos photos. Il ne verra pas (encore) la différence entre une photo d’appartement et une photo de chaussure par exemple. Suivez certaines règles indispensables pour l’aider dans cette tâche et optimiser ainsi votre référencement.

1. Optimiser le titre de vos images

Comme pour l’indexation des pages de votre site web, vos images doivent être lisibles par Google. Prenez l’habitude de renommer le fichier de votre image avec sa description. « botte-femme-rouge.jpg » sera plus parlant pour le robot d’indexation que « 00000458.jpg ». Vous pourrez en profiter pour glisser un ou deux mots-clés et ainsi augmenter vos chances d’apparaître dans les premiers résultats de recherche sur Google Images. Tenir une place de choix dans ces résultats de recherche représente un axe de visibilité à ne pas négliger.

2. Utiliser un format adapté

Préférez les formats tels que JPG, JPEG, GIF et PNG qui faciliteront la compréhension et l’intégration de vos images par Google. Le poids et la taille sont également des points essentiels qui contribuent au bon référencement de votre site. Veillez à ne pas alourdir votre site avec des images trop imposantes qui ralentiront le temps de chargement de votre page, et adaptez chaque fichier à son affichage effectif sur la page : une image destinée à être affichée au maximum en 700 pixels de large n’a pas besoin d’être chargée en 1500 pixels de large pour être ensuite redimensionnée par le navigateur.

Testez en ligne le temps de chargement de votre site pour vous assurer de ne pas être trop lent : un site trop lent perd en référencement, mais aussi en taux de conversion !

3. La balise IMG

Lors de l’intégration de votre image sur votre site, vous allez être amené à utiliser la balise HTML IMG. Pensez bien, après avoir donné l’URL de l’image, à renseigner son attribut ALT.  Cet attribut permet d’utiliser un texte alternatif lorsque il est impossible d’afficher l’image pour les internautes. Élément essentiel aux yeux de Google, l’attribut ALT va lui procurer les données dont il a besoin pour comprendre l’image. Etape incontournable, cet élément tombe bien trop souvent aux oubliettes.

Vous devez utiliser l’attribut ALT pour décrire avec concision et clarté le contenu de l’image, sans multiplier les mots-clés. Par exemple, l’attribut ALT d’une paire de bottes pour femme sera plutôt “Paire de bottes rouges pour femme” que “Paire bottes rouges femme cuir vachette semelle talon 5 cm”.

4. Le contexte autour de votre image

Lorsque vous allez intégrer votre image sur votre page web, réfléchissez bien à la place que vous allez lui donner et aux mots-clés qui vont l’encercler. Le champ sémantique qui entoure l’image est important et va permettre à Google d’identifier les sites les plus autoritaires sur une thématique. Le SEO de vos images tend à s’appuyer plus encore sur le contexte qui se forme autour de votre image. Ainsi les paragraphes et la légende qui illustre l’image doivent être optimisés. Gardez en tête la thématique que vous abordez. Vous devez vous assurer de la pertinence et de la cohérence entre l’image et un contenu textuel de qualité.

Par exemple, l’image d’une paire de bottes rouges sera d’autant mieux référencée qu’elle apparaît sur une page qui parle de mode, de chaussures, de bottes. La même image, si elle est affichée sur une page qui parle de fraises et de plants de tomates, aura une pertinence moindre sur la requête “bottes rouges”.

5. Misez sur un référencement de long terme

Ces quelques règles dressent les bases de l’optimisation de vos images. En alliant les techniques de référencement naturel avec une stratégie de visibilité de vos images, vous mettez toutes les chances de votre côté pour faire fructifier le trafic sur votre site. En vous positionnant comme un site fiable et autoritaire sur le domaine, les internautes vous accorderont leur confiance. Gardez en tête que ce travail demande de la patience et doit être continu dans le temps pour obtenir des résultats.

Que vous ayez construit votre site vous-même ou à l’aide d’un CMS tels que WordPress ou Prestashop, vous devrez vous munir d’outils complémentaires qui vont participer à maintenir votre visibilité sur internet. Google propose d’ailleurs plusieurs outils gratuits pour vous aider.

En septembre 2018, Google fêtait ses 20 ans. Pour l’occasion, le moteur de recherche a communiqué ses prochaines évolutions et notamment sur Google Images. Alors que Google renforce ses critères de référencement sur son moteur de recherche d’images, l’interface devrait accueillir de nouvelles fonctionnalités comme la possibilité de créer des stories, courtes vidéos accessibles dans un temps limité, à l’image de Facebook et Instagram.