audit-seo

Digimood, une agence au service de votre E-réputation. Définition & Fonctionnement

L’e-réputation est un concept que l’on définit comme l’image diffusée par une entreprise, un produit ou un service, sur la toile et les différents autres canaux numériques tels que les réseaux sociaux.

L’e-réputation résulte de l’ensemble des contenus publiés au sujet de la marque sur l’ensemble du web et plus particulièrement sur les espaces communautaires tels que les blogs ou les forums, lieux où les internautes peuvent donner leurs avis et échanger librement. Il est donc primordial pour une entreprise de contrôler ce qui est dit à son sujet et de gérer l’avis de ses clients. Pour certaines sociétés et marques, l’e-réputation fonde la réputation globale de leur marque et impacte considérablement leur chiffre d’affaires.
L’e-réputation est une dimension du web et du social listening, disciplines consistant à « écouter ce qui se dit » d’une marque sur Internet et sur les réseaux sociaux.

Par le biais d’une veille récurrente, il est possible de faire un état des lieux de son image sur le web et de prendre les mesures adéquates. Gérer sa réputation en ligne consiste à anticiper d’éventuels critiques et savoir réagir convenablement face des contenus pouvant potentiellement nuire à son image de marque. La crédibilité et la visibilité de l’entreprise sont donc parfois remises en cause. Réussir à jauger sa notoriété permet également de comprendre plus facilement le ressenti des clients à l’égard de ses produits ou services et donc d’ajuster ses propositions.

Véritable outil du marketing digital et de la communication, l’e-réputation fait aujourd’hui l’objet d’une réelle stratégie d’entreprise à prendre au sérieux.

Digimood s’occupe de votre E-Réputation

icons8-tuition

CONSEIL

Besoin d’un conseil en e-réputation ? Notre agence répondra au mieux à vos attentes et ce, en toute discrétion.

icons8-visible

VEILLE

Afin de gérer au mieux votre réputation en ligne, une veille est essentielle. Doté d’outils professionnels, nous nous occupons d’analyser votre identité numérique ainsi que votre secteur d’activité, sur internet et les réseaux sociaux.

icons8-define_location

NETTOYAGE DE CONTENUS

Intégration de droits de réponse, modérations de contenus ou suppression de liens, notre équipe est apte à nettoyer les informations pouvant nuire à votre e-réputation.

icons8-data_configuration

ACTION JURIDIQUE

Une information non supprimée ? Un webmaster abonné aux absents ? Victime de calomnie, dénigrement ou de diffamation ? Notre partenariat avec une équipe d’avocat vous permettra d’assurer la protection de votre réputation en ligne aux moyens d’actions ciblées.

icons8-social_network

SOCIAL MEDIA

Canal de communication plébiscité des entreprises, l’e-réputation tient un rôle important sur les réseaux sociaux. Apprenez à développer et maitriser votre e-réputation sur Facebook, Instagram, Twitter ou encore LinkedIn.

icons8-play_graph_report

NOYAGE DE CONTENUS

Un besoin de supprimer une information particulière ? Notre expertise en référencement SEO et la création/promotion de contenus (SERP Sculpting) vous permettront d’améliorer votre réputation en ligne.

Garantie de confidentialité

L’agence Digimood garantit à ses clients la plus grande confidentialité pour le traitement de leur e-réputation. Quel que soit le secteur d’activité des professionnels avec qui nous collaborons, nous attachons une importance considérable au respect de la confidentialité de nos clients. Au sein de notre agence ou à l’extérieur de celle-ci, chacun des membres de notre équipe est invité à observer la plus stricte discrétion. Nous n’utiliserons nos références clients qu’avec l’autorisation de ces derniers et dans le cadre de rendez-vous restreints.

« Tout acte exige l’oubli » F. Nietzsche (1874)

Souvent présenté comme « recherches associées » à la e-réputation, le droit à l’oubli fait parler de lui depuis quelques années. Connu également sous l’appellation « droit à l’oubli numérique » ou « droit à l’effacement », le droit à l’oubli sur internet permet pour un particulier de demander la suppression en ligne de certaines informations le concernant. Cette action de suppression permet ainsi de réduire la présence de données préjudiciables afin de nettoyer son e-réputation.

Faire déréférencer (faire disparaître d’un moteur de recherche) une information n’est pas une pratique si ancienne que cela. Ce n’est seulement que depuis le 13 mai 2014, dans l’arrêt de la CJUE (Cour de Justice de l’Union Européenne) que le droit à l’oubli a été institué à la suite de la jurisprudence Google Spain. Cet arrêt permet désormais aux particuliers de demander d’occulter certaines données personnelles la concernant et présentes dans les résultats de recherches Google. À cette décision, le géant de l’internet, Google a instauré son formulaire de droit à l’oubli permettant aux particuliers de faire une demande de suppression des pages.

L’intérêt du droit à l’oubli

Bien que pour Google, recourir au droit à l’oubli entrave la liberté d’information, l’enjeu reste particulièrement important pour les individus. En effet, l’intérêt premier du droit à l’oubli est de garantir la protection de la vie privée sur Internet des citoyens.

En comparaison avec la rapidité de l’information, sur internet comme sur les réseaux sociaux, il devient ainsi une aide supplémentaire pour nettoyer son e-réputation.

Comment fonctionne le droit à l’oubli ?

Selon le moteur de recherche où se trouve l’information préjudiciable, il faudra remplir un formulaire de droit à l’oubli (Google, Yahoo, Bing). En revanche, si en faire la demande ne prend que peu de temps, les résultats, eux, peuvent tarder à venir. L’application du droit à l’oubli n’est pas immédiate et peut prendre plusieurs semaines voire plusieurs mois. Une autre information à également prendre en compte : tout le monde n’est pas éligible au droit à l’oubli. Une distinction s’opère entre entreprises et particuliers et résidants de l’UE ou non.

Si le terme référencement (naturel ou payant) est connu sur internet, celui de déréférencement l’est beaucoup moins. Pour autant, il tient une place importante dans le monde de la juridiction d’internet. (cf Article 17 du règlement général sur la protection des données RGPD).

Souvent associé aux termes de droit à l’oubli, le droit au déréférencement permet à tout ressortissant européen qui en fait la demande de se voir supprimer son nom et prénom sur un site donné pouvant porter préjudice à sa réputation. Cependant, seuls les noms et prénoms de la personne pourront être supprimés, pas la totalité du contenu. Ce dernier restera tel quel et toujours accessible aux moteurs de recherches sans toutefois que votre identité soit directement reliée à cette recherche.

Comment faire une demande de déréférencement ?

Exactement de la même façon que pour faire une demande de droit à l’oubli. Les moteurs de recherches (Google, Qwant, Yahoo, Bing…) proposent désormais un formulaire de demande de suppression à remplir en ligne. Une copie numérique d’une pièce d’identité sera requise. Selon la pertinence de la demande, le moteur de recherchera procédera ou non à la suppression du nom et prénom de l’individu concerné. En cas de refus du moteur de recherche, une plainte pourra être directement déposée à la CNIL par courrier ou en ligne.

Pour une entreprise, l’image de marque tient une place importante. Elle désigne l’image que se fait un individu d’une marque, d’un produit, d’un service ou d’une entreprise. D’où l’importance de bien savoir la gérer afin de se façonner une bonne réputation en ligne.

Se forger une image de marque attractive

Le rêve de toute entreprise ?  Que ses produits et/ou services se vendent. Sur le web cette stratégique d’image de marque passe avant tout par sa communication, son influence mais aussi par son e-réputation. Pour une image de marque réussie, soyez à l’écoute du public et communiquez régulièrement sur les réseaux sociaux pour être sûr que l’image de votre entreprise soit cohérente avec ses valeurs.

L’améliorer

Soyez créatif, original, inventif, mais surtout attentif. Les consommateurs adorent l’innovation et les réponses personnalisées répondant à leurs attentes. Développez une communication solide sur les nombreux canaux existants (pubs, blogs, newsletter…). Prenez toujours en compte l’expérience client. Améliorez votre référencement naturel en faisant appel à une agence, tout cela permettra de véhiculer une e-reputation congruente pour votre audience.

La gérer

Si la gestion d’une marque est réalisée par des experts, les salariés doivent eux aussi y participer, car leurs actes influencent l’image de votre entreprise. Fédérez-les à l’Employee Advocacy et soulignez l’importance de leur travail et leur potentiel de créativité.

L’évaluer

Évaluer son image de marque et in extenso son e-réputation passe par la réalisation de sondage auprès de vos clients. Évaluer votre popularité vous permettra non seulement de connaître l’engouement de vos clients pour vos produits et services, mais aussi d’apporter des actions correctives à la suite d’un problème décelé. Lisez également les avis clients et organisez une veille permanente sur les réseaux sociaux pour suivre les avis des internautes sur votre image de marque.

En changer

Besoin d’un peu de nouveauté ? C’est tout à votre honneur ; changer est un besoin tout à fait compréhensible. Cependant, faites attention à ne pas casser votre image trop brutalement ; aux yeux du consommateur, ce besoin de nouveauté pourrait ne pas être partagé. Réalisez un changement judicieux et non impulsif.

Le bad buzz est un phénomène qui s’est démocratisé avec la généralisation de l’usage d’internet et des réseaux sociaux. Il s’agit d’un phénomène négatif faisant effet « boule de neige » sur la toile. Il intervient généralement lorsqu’une entreprise souhaite faire parler d’elle sur le web – faire le buzz – mais que sa communication se révèle être extrêmement maladroite.

Grâce aux réseaux sociaux que peuvent être Twitter, Facebook, Instagram ou Youtube notamment, les internautes s’emparent de cette campagne marketing pour la critiquer, s’en moquer ou la détourner. Par conséquent, l’image de marque de cette entreprise ou personne publique devient fortement controversée.

Un bad buzz peut également intervenir dans le cas où une entreprise est concernée par des polémiques telles que des licenciements abusifs, un mauvais management, des conditions de travail dantesques ou des comportements financiers douteux. Cela peut également arriver lorsqu’un client se plaint d’un produit ou d’un service peu qualitatif, soutenu par d’autres clients ayant connu la même mésaventure. Les médias se saisissent ensuite de l’information et peuvent avec leurs articles relayés en masse contribuer à la baisse de votre e-réputation. En effet, à l’heure actuelle, médias, réseaux sociaux ou sites d’avis de consommateurs permettent à ces derniers de s’exprimer librement, et donc de potentiellement écorner l’e-réputation d’une société s’ils le souhaitent, de manière plus ou moins justifiée.

Il arrive aussi parfois que certains bad buzz soient créés volontairement par les entreprises elles-mêmes, afin de faire parler et d’engendrer un effet viral.

Fonctionnalité proposée par le moteur de recherche Google depuis 2004, Google Suggest a pour mission de fournir de manière semi-automatique des suggestions de recherche. Elle est disponible en France depuis 2008.

Cette fonctionnalité utilise le principe de la recherche dite prédictive, « autocomplete » en anglais. En résumé, au fur et à mesure que vous taperez une requête sur le moteur de recherche, des requêtes similaires vous seront proposées. Ces suggestions viennent faciliter, simplifier et enrichir les recherches menées par les internautes.

Google Suggest : un outil de veille intéressant pour votre e-réputation

Les expressions qui s’affichent lorsque vous saisissiez une requête reflètent non seulement les recherches effectuées précédemment par les utilisateurs du web, mais aussi les informations disponibles en ligne et la fréquence de recherche d’un terme particulier. Cet outil reste donc une source intéressante de mots-clés potentiels sur la base desquels les webmasters pourront choisir les termes les plus efficients pour améliorer la visibilité et l’indexation des pages. Tous ces éléments permettront de corriger des problèmes liés à la e-réputation.

Google Suggest est disponible à partir de la barre d’outils Google Toolbar et directement sur la page du moteur de recherche Google.

L’identité numérique caractérise les « traces » qu’un individu laisse lors de ses navigations sur le web. Pseudonyme, noms, commentaires, photo ou encore vidéo, blogs sont d’autant d’empreintes laissées… qui peuvent à terme être préjudiciables à votre réputation en ligne.

Des données en liberté mais dangereuses pour la vie privée

Si ces informations sont faciles à laisser et peuvent rapidement être identifiables sur la toile, les effacer reste toutefois plus compliqué. Bien que l’arrêt de la CJUE du 13 mai 2014 permette aux particuliers de bénéficier d’un droit à l’oubli sur internet, toutes les informations ne sont pas éligibles à la suppression. En ligne, ces informations représentent un risque pour la préservation de la vie intime de l’utilisateur.

Trois catégories d’identité numérique

On dénombre trois catégories d’identité numérique :

– L’identité déclarative (données publiées par l’individu)

– L’identité calculée (profil individuel généré par les recherches au sujet de la personne concernée).

– L’identité agissante (déterminée par les habitudes de l’internaute sur le web).

Cette dernière identité numérique intéresse particulièrement les entreprises évoluant dans le secteur du commerce.

Pourquoi préserver son identité virtuelle ?

Les commentaires, les avis négatifs laissés ou encore des photos affichées publiquement (volontairement ou non) sur les nombreux canaux de communication en ligne (blog, réseaux sociaux) peuvent porter atteinte à la e-réputation d’un individu. Ces informations, bien qu’anodines peuvent être par la suite partagées sur d’autres réseaux sociaux et discréditer l’auteur de ces propos lors de futurs recherches professionnelles. Un simple passage sur son profil et les informations lues par des employeurs potentiels auront tôt fait de dépeindre une fausse image de l’internaute. D’où l’importance de maitriser ce qui se dit de vous sur le web.

E-réputation : quels réflexes appliquer ?

Afin d’éviter une usurpation de votre identité numérique, voici quelques conseils à appliquer afin de protéger votre e-réputation :

– Paramétrez votre confidentialité sur les réseaux sociaux

– Changez de manière quotidienne vos mots de passe afin d’éviter tout risque de piratage.

– Veillez régulièrement en tapant votre nom et prénom sur internet pour voir ce qui se dit de vous.

– Réagir vite et bien : en cas d’avis ou de commentaires négatifs sur votre site e-commerce, un client aura tôt fait de nuire à l’e-réputation de votre entreprise. Une stratégie pro-active permettra d’éviter l’effet boule de neige.

Une équipe d’experts au service de votre réputation

equipe e reputation

Le concept de la réputation web

Toute personne physique et/ou morale possède aujourd’hui, une vie sur internet et une vie ‘’réelle’’. Le concept de la réputation web s’applique donc à tous sans distinction. Pour les particuliers, la notoriété sur internet peut être parfois en harmonie avec leur vraie vie. Il peut aussi avoir un énorme écart entre les deux. Les entreprises quant à elles se servent de cette notoriété numérique pour mieux se positionner sur leur marché. Que vous soyez une personne physique ou représentant d’une entreprise ou d’une marque, voici tout ce que vous devez savoir de l’e-réputation.

L’e-réputation représente la renommée d’une personne physique, d’une entité ou d’une marque sur internet. Elle est construite à partir de l’ensemble des informations relatives à un personnage ou à une enseigne et qui sont disponibles sur le Web. Ces informations peuvent être accessibles à partir des réseaux sociaux, des blogs, des forums de discussion, de plateformes d’échanges de fichiers multimédias ou d’autres sites.

L’e-réputation – encore appelée e-notoriété – fournit donc des renseignements en ligne concernant un individu ou une marque. Malheureusement la personne, qu’elle soit physique ou morale, n’est pas en réelle mesure de contrôler ces informations. Elles peuvent ainsi  influencer l’opinion publique positivement ou négativement à son insu. L’identité numérique, octroyée par l’e-réputation, peut ainsi aider à bâtir une bonne réputation en ligne comme elle peut également la détruire. C’est la non-maîtrise de la nature et de la véracité des informations qui circulent sur internet qui est à la base de cela.

Avec le nombre pléthorique de personnes ayant accès à internet aujourd’hui, l’e-réputation diffuse des informations avec une rapidité déconcertante. Les nouvelles y circulent plus vite qu’une traînée de poudre.

Aujourd’hui, le premier réflexe lorsque quelqu’un a besoin d’une information concernant une personnalité, une entité ou une marque, c’est de consulter internet. À partir des informations qui lui sont fournies, l’intéressé analyse la renommée numérique de son sujet de recherche et se fait ainsi une opinion. De ce fait, l’e-réputation a une importance capitale qu’il pourrait être très grave d’ignorer. La majorité des internautes se font facilement influencer par les contenus auxquels ils ont accès en ligne. Ils y croient très souvent, et cela justifie ensuite leurs habitudes vis-à-vis d’une entreprise ou d’une marque.

Ainsi, une bonne ou une mauvaise notoriété sur la toile se répercute directement sur les ventes et le positionnement d’une entreprise. L’e-réputation peut faire énormément de ravages lorsqu’elle diffuse des informations pouvant porter atteinte à la réputation d’une personne, d’une entreprise ou d’une marque.

Il faudra donc lui accorder une attention particulière afin d’éviter d’éventuelles déconvenues. Plusieurs méthodes permettent en effet de prendre connaissance de sa notoriété numérique, de l’évaluer et d’en tirer des enseignements précis. Il est aussi possible d’influencer cette réputation de façon palpable. Toute entité commerciale peut par exemple se faire aider par des professionnels en gestion d’e-réputation pour améliorer son image de marque. Ces agences d’e-réputation sont habilitées à créer une renommée numérique pouvant impacter les prospects et ainsi, convertir des ventes pour toute entreprise.

Lorsque vous n’accordez aucune importance à votre e-réputation, il est possible que des contenus diffamatoires à votre sujet circulent sur la toile. Que vous soyez une personne ou une entreprise, tout public qui accède à internet pourrait accéder à ces informations nuisibles. Les conséquences peuvent être désastreuses pour votre réputation en ligne et pourraient même vous détruire si ces contenus Web à votre sujet sont de nature calomnieuse. Des étiquettes complètement opposées à vos valeurs peuvent être associées à votre image numérique.

Ignorer sa réputation en ligne peut être un risque que beaucoup d’entreprises ne préfèrent pas prendre.

Dans la vie courante, la réputation se construit à partir du bouche-à-oreille et de porte en porte. L’e-réputation, quant à elle,  possède de nombreux vecteurs qui font qu’elle se propage plus rapidement. Elle se véhicule à partir de tout ce qui circule sur internet et possède des supports en perpétuelle évolution.

Les moteurs de recherche sont nombreux et représentent un vecteur très important de l’e-réputation. Il s’agit notamment de Google, Baidu, Bing, Yandex et Yahoo qui utilisent une politique de référencement permettant de positionner les résultats de recherche selon leur popularité. Le plus influent parmi ces moteurs de recherche est sans conteste le géant Google. Il est plus recommandé de s’y référer pour gérer son e-réputation.

Le moteur de recherche Google est utilisé par 91 % de Français et enregistre plus de 3,3 milliards de requêtes chaque jour en provenance de tous les coins du monde. La notoriété de Google amène les personnes soucieuses de leur e-réputation à surveiller les contenus de ses premières pages. Les 5 premiers résultats de ce moteur de recherche font l’objet de plus de 67 % de clics. C’est donc un vecteur par excellence de la notoriété numérique.

Beaucoup d’entreprises ont compris la place des réseaux sociaux dans l’e-réputation. Elles y sont généralement présentées par l’intermédiaire du community management qui est exclusivement chargé de leur image sur la toile. Cela leur permet de séduire de nouveaux clients chaque jour et de fidéliser le portefeuille clientèle déjà existant à travers des programmes précis sur les réseaux sociaux.

Il existe une panoplie de réseaux sociaux qui regorgent de plusieurs milliards d’utilisateurs. C’est donc un canal de choix pour toucher un grand public d’internautes tout en veillant à sa réputation en ligne. Les entreprises et les personnalités publiques y entretiennent des relations très étroites avec leur audience. Le réseau social est donc un vecteur important de l’e-réputation. Néanmoins, ses contenus ont une durée de vie plus courte que ceux des moteurs de recherche.

Ces canaux de discussions libres influencent aussi énormément la notoriété numérique des personnes et des marques. En effet, beaucoup d’opinions se créent sur une personne ou une entreprise pendant les discussions autour d’un sujet ou quand on présente un avis sur un produit. Ces échanges peuvent amener plusieurs personnes à s’aligner sur l’opinion générale concernant une personne ou une entité. Malheureusement, autant ces opinions peuvent être bénéfiques, autant elles peuvent aussi être nuisibles. Les entreprises sont donc tenues de s’y intéresser pour mieux appréhender la perception des gens à leur sujet afin de connaître leur e-réputation. Elles pourront ainsi mieux maîtriser la gestion de leur image de marque.

Les réseaux professionnels fonctionnent généralement sur la base du réseautage, de la connexion et de la communication. Ils représentent un canal sérieux de diffusion d’une réputation numérique. L’exemple le plus significatif est Linkedln. Il est un outil efficace pour les entreprises qui cherchent à mettre en valeur leur image auprès des internautes.

Cette catégorie de vecteur d’e-réputation produit également des résultats remarquables. Leur principal outil est la plateforme YouTube. Certains influenceurs web utilisent aussi les réseaux sociaux et les blogs. Ils ont un pouvoir en pleine expansion qui est aussi basé sur leur propre notoriété. Ce sont des personnes qui disposent d’un public important et qui donne souvent le témoignage sur des produits, des marques ou des entreprises.

Certains youtubeurs ont par exemple l’habitude de comparer la présentation des produits sur le site du vendeur à ses réelles caractéristiques. Ils sont capables de diriger des campagnes positives comme négatives sur une personne ou sur une marque.

Il en existe plusieurs comme Yelp, Avis Google et Tripdvisor qui sont spécialistes dans les apports d’informations à l’endroit des consommateurs sur une entreprise ou un produit. Ils permettent d’accéder aux avis des utilisateurs avérés d’un certain service ou produit. Toutefois, certains de ces avis peuvent avoir de mauvaises intentions pour votre e-réputation. C’est pour cela qu’il existe un service de suppression.

Ces plateformes offrent pour la plupart des services d’échanges de vidéos et de photos. Ces types de contenus Web sont réputés très puissants pour bâtir ou pour ruiner une e-réputation. Lorsqu’elles sont utilisées à bon escient, elles peuvent booster la notoriété d’une personne ou d’une entreprise. Elles compromettent également, et ceci généralement pour une plus longue durée, lorsqu’elles diffusent des contenus peu valorisants.

Vu l’impact que peut avoir l’e-réputation, il est d’une importance capitale de l’entretenir. Pour cela, il faut s’informer en permanence sur les contenus Web disponibles à votre sujet. Il sera facile par la suite de réagir convenablement au cas où vous trouverez des contenus visibles qui pourraient porter atteinte à votre e-réputation. Il peut s’agir de fausses informations, de propos calomnieux ou de jugements négatifs à votre sujet.

Si vous n’avez aucune maîtrise de ce qui circule en ligne à votre propos, vous courez un grand risque. Il vous est certes facile de maîtriser ce que vous publiez vous-même, mais cela devient moins évident quand il s’agit de ce que les autres postent à votre sujet. Vous devez donc travailler dans un premier temps sur l’image que vous véhiculez de vous-même à travers vos comptes personnels. Ensuite, vous aurez à réaliser une veille de votre réputation en ligne pour être à l’affût de tous les contenus qui vous concernent afin de vous assurer qu’ils ne vous nuisent pas.

Vous pouvez également choisir d’être accompagnée par une agence spécialisée en e-réputation pour veiller sur votre image.

Pour maîtriser son e-réputation, il est d’abord primordial de comprendre son principe et sa portée. Concrètement, l’une des étapes importantes de la gestion de la réputation numérique est de définir l’image que vous souhaitez diffuser sur le Web. Il sera ensuite plus facile d’orienter vos actions dans le sens de l’atteinte de cet objectif. Cette action pourra aussi être confiée aux agences d’e-réputation.

L’objectif sera d’évaluer d’abord votre réputation en ligne sur internet et de réfléchir aux bons moyens de la changer ou de l’améliorer au besoin. Les personnalités publiques peuvent par exemple se servir de certaines législations sur la vie privée pour empêcher la diffusion de certaines informations à leur sujet sur le Web.

La e-réputation d’une entreprise est parfois intimement liée à celle de son dirigeant. C’est pour cela qu’il faut maîtriser le plus possible les textes, les photos et les vidéos affichés sur les réseaux sociaux. Il faut aussi surveiller les articles des blogs et les contenus Web que l’entreprise et ses dirigeants produisent. Si vous jugez que des publications sont en mesure de porter atteinte à votre réputation en ligne, vous pouvez les faire supprimer. Mais il existe des cas dans lesquels ces suppressions dépendent des politiques de l’hébergeur du site responsable de la publication.

Il faut préciser cependant que le réseau internet n’intègre pas encore le droit à l’oubli. Il porte plutôt une charge excessive d’informations, car les publications laissent souvent des traces, quelle que soit leur nature. En effet, même si vous effacez des contenus Web compromettants, il en existe encore des copies auprès des sites par lesquels ils ont transité. Une partie de votre e-réputation reste donc en ligne indépendamment de votre volonté.

Pour surveiller son e-réputation, entreprise et particulier disposent de moyens très simples. Vous n’aurez qu’à lancer régulièrement comme requête sur les moteurs de recherche, votre nom. Utilisez-le comme mot-clé. Tous les contenus mentionnant votre nom ou le nom de votre marque vous seront ainsi présentés. De là, vous pouvez vous faire une idée de votre e-réputation en parcourant les résultats qui vous sont présentés.

D’autres moyens de veille se proposent aussi à vous pour mieux surveiller votre réputation sur internet. C’est par exemple le cas du nouvel outil de Google à destination des entreprises et des particuliers. Il est nommé « Ma présence sur le Web » et permet de faire un meilleur contrôle de l’identité en ligne des internautes. Cet outil alerte immédiatement son utilisateur dès que son nom est mentionné sur internet. Il marche aussi avec d’autres informations concernant l’utilisateur et avec son adresse mail.

Il existe très peu de restriction sur la nature des contenus qui peuvent être publiés sur internet. Pour cela, il est courant d’accéder à des publications dont le but est de nuire pour raison de vengeance, de concurrence déloyale ou juste par loisir. Toutefois, pour apporter une solution réparatrice à cette situation, il est possible d’obtenir la suppression de publication jugée inappropriée ou nuisible.

Il suffit d’en faire la demande auprès du site concerné en notifiant les raisons justifiant cette demande. La CNIL fournit à cet effet un exemple de demande de suppression sur son site. Si l’intéressé n’obtient pas satisfaction dans un délai de deux mois, il peut envoyer une réclamation à la CNIL. Cette dernière va ensuite appuyer la demande de l’intéressé auprès des responsables dudit site.

La deuxième modalité de suppression de contenus Web que consacre la loi est la demande du déréférencement des informations en question. Cette demande se fait conjointement avec la demande de suppression. L’application de ce droit consiste essentiellement à ne plus afficher parmi les résultats de recherche les liens jugés dévalorisants pour la personne ou la marque.

Le contenu en cause reste toutefois visible sur le site d’origine et peut être affiché lorsque les recherches sont faites avec un moteur de recherche différent. Pour entrer en contact avec un site afin de réclamer une suppression de contenus, il vous suffit d’accéder à ses mentions légales ou à ses conditions générales d’utilisation. Il est aussi possible d’obtenir les coordonnées d’un site à partir des bases de données Whois. Ils enregistrent les détenteurs de noms de domaine qui gèrent les sites. Vous pouvez y accéder en consultant le site officiel de l’Association Française pour le Nommage internet en Coopération. Ils sont aussi disponibles sur le site Whois.net.

Dans le cadre d’une gestion de sa e-réputation, c’est une procédure à ne pas négliger, car c’est uniquement le responsable du site internet qui est capable de faire la déférence de certaines pages du site. Il peut aussi supprimer des contenus dudit site qui peuvent ainsi détruire l’e-réputation. Malgré cette action, les résultats de recherche peuvent encore contenir des traces du contenu indésirable à cause de de la mise en « caches » par le moteur de recherche. Dans ce cas, vous pouvez procéder à une désindexation volontaire du contenu. Les liens et les caches seront ainsi définitivement supprimés.

Pour obtenir le déréférencement d’un contenu, toute personne ou entreprise peut demander sa suppression dans les résultats de recherche directement chez le moteur. Google consacre en effet un formulaire à cette demande. Cela lui permet d’analyser la légitimité de cette demande par rapport aux conditions établies par la Cour de Justice de l’Union Européenne. Les autres moteurs de recherche exigent par contre une demande écrite. Pour avoir gain de cause dans ce genre de procédure, il faut avoir un minimum de connaissance en droit et sur internet. C’est pour cela que l’assistance d’une agence e-réputation s’avère parfois nécessaire.

Plusieurs sondages ont montré que les fausses informations ou des photos à caractère intime qui circulent sur le Web ont un grand pouvoir de destruction. Ils opèrent en seulement quelques heures et dégradent entièrement la réputation en ligne d’une personne ou d’une marque. Pour cela, lorsqu’une demande de déréférencement peine à aboutir, il est possible de se plaindre à la CNIL ou auprès de la justice. Pourtant, il peut toujours être compliqué d’imposer à un site la suppression d’un contenu indésirable notamment si celui-ci est hébergé sur un serveur à l’extérieur de l’Union Européenne. Pour cette raison, beaucoup choisissent de se tourner vers les structures spécialisées comme une agence en e-réputation.

Les agences spécialisées dans la e-réputation se dotent de plusieurs outils leur permettant de supprimer, de nettoyer ou d’étouffer des informations jugées nuisibles à leur client. Elles se servent aussi d’outils de veille pour mettre en place des plans d’influence qui manipulent les algorithmes des moteurs de recherche. Cette stratégie permet d’améliorer la visibilité d’un nom ou d’un lien afin de retenir l’attention des internautes dessus. Elle amène les contenus positifs à submerger les résultats dévalorisants. De même, à travers des publications d’articles de presse sur d’autres canaux de communication en ligne, les agences d’e-réputation améliorent l’image d’une marque ou d’une personne. Cela fait reculer les résultats de recherches nuisibles à son sujet.

Malgré tous les moyens disponibles pour réclamer la suppression d’un contenu en ligne, cela reste toujours très difficile d’obtenir un résultat satisfaisant face à cette demande. Lorsqu’une personne ou une entreprise se retrouve dans ce cas de figure, les agences de e-réputation créent des campagnes de contre-attaque. Elles consistent à générer un contenu positif sur leur client et à le diffuser largement sur tous les supports en ligne. Cela permet de retenir l’attention des internautes sur les sujets positifs concernant cette personne ou cette marque afin de réduire la portée des contenus négatifs, qui ne peuvent pas être supprimés. Le but est d’étouffer les informations négatives par un flux très important de contenu positif.

Le réseau social a un impact encore plus grand que le moteur de recherche sur l’e-réputation. Il offre en effet un public disponible en permanence. Ce public étant plus attentif aux moindres diffusions mettant en lumière un aspect privé de la vie des personnalités, comme publiques. La présence des entreprises sur les réseaux sociaux se limite à des fins publicitaires et de visibilités. Pour les personnes physiques, cela va bien au-delà. Les réseaux sociaux représentent pour les particuliers un moyen d’attirer les projecteurs sur leur vie. Les contenus qu’ils y diffusent servent à construire une réputation numérique qui peut ne pas toujours proche de la réalité.

Pour la majorité des jeunes, internet représente un moyen de s’affirmer et de se construire une personnalité en ligne. Ils y sont donc très actifs et y recherchent aussi les appréciations de leurs pairs. Ils génèrent une très grande part des contenus Web parfois sur leur propre vie ou sur des faits de société, mais aussi sur la vie des célébrités. Ils exploitent même l’e-réputation pour se faire du chantage entre eux. En effet, lorsqu’un jeune mal intentionné est à la disposition de photos ou vidéos compromettantes sur une cible donnée, il est très courant qu’ils menacent de la publier.

Parfois, ils le font à des fins de vengeance ou de jalousie. Cela a même donné naissance à un fléau nommé « revenge porn » qui est aujourd’hui sanctionné par la loi. C’est pour dire que les jeunes mesurent bien l’importance de l’e-réputation, mais ne s’en servent pas forcément de manière adéquate.

Le monde du recrutement n’est pas resté à la marge de l’essor de l’e-réputation. Internet est devenu le premier outil d’enquête de moralité des recruteurs. Ils y vérifient régulièrement les informations sur leurs candidats afin de se faire une idée de leur personnalité. Pour beaucoup de jeunes qui n’en sont pas forcément conscients, cela a déjà bloqué de nombreuses opportunités. Beaucoup ont l’habitude de poster sur leur compte des photos et vidéos les mettant dans des situations peu responsables.

Des carrières sont par exemple détruites à cause d’anciennes publications ou commentaires injurieux sur un sujet de politique ou de société par exemple. Il convient pour les jeunes et pour tout le monde d’utiliser internet comme outil de construction et pas comme une âme d’autodestruction.

Une agence d’e-réputation aider à nettoyer d’éventuelles publications compromettantes et pour améliorer votre image afin de mettre toutes les chances de votre côté lors d’un recrutement. Pour les entreprises, ces agences peuvent vous donner une très bonne visibilité et un positionnement plus que favorable pour vos activités.

Si vous êtes soucieux de votre renommée sur internet, l’apport d’une agence de réputation en ligne vous offrira un gage de sécurité et de professionnalisme. Il est important de réaliser l’enjeu que porte l’e-réputation et de l’influencer positivement.