, ,

NextLevel 2019 : un événement high-level à Lyon

Evénement NextLevel à l'Exalto de Lyon 2019

Jeudi 4 avril s’est tenu l’event NextLevel à Lyon. Les événements se suivent et ne se ressemblent pas. On retiendra de celui-ci des conférences high-level s’adressant à un public de connaisseurs, un retour sur le concours animé et des épreuves (très) sportives en mode team building. Julien Ringard, directeur associé de Digimood, s’est rendu sur place accompagné d’un trio de SEO girls : Elodie Roche, Diana Autran et moi-même. Merci à Julien Jimenez et son équipe (ndlr, “Korleon” pour les intimes) pour l’organisation de cet event musclé et plein d’énergie mettant également un terme à ce concours qui nous aura appris pas mal de choses !

6 conférences de haut vol

Après être arrivés en nombre dans le multiplexe Exalto et avoir profité du café d’accueil, nous commençons par assister aux premières conférences. Un vrai plaisir de revoir la communauté SEO à cette occasion, comme toujours 🙂

#Nicolas Jean Nikozen (ou @Salemioche)

Sujet de la conférence : “Cloaking haute dispo géolocalisé

Conférence de Nicolas Jean à l'événement NextLevel
Nous commençons de bon matin à faire travailler nos neurones avec la très pointue intervention de Nicolas Jean Nikozen. On y parle de cloaking haute disponibilité géolocalisé. Après avoir rappelé que le cloaking est l’adaptation du contenu en fonction du visiteur, Nicolas partage avec nous une de ses astuces : faire de la haute-disponibilité en cumulant deux hébergements mutualisés et une gestion dynamique des DNS grâce à AWS. Cela permet de diminuer les risques de pannes et de réduire le temps de réponse. Une entrée en matière intéressante. #Next ?

#Paul Sanches (ou @Seoblackout) & Julien Jimenez (ou @KorleonKBiz)

Sujet de la conférence : “Questions réponses en live !

Conférence de Paul Sanchez et Julien Jimenez à l'événement NextLevel

Un doigt se lève… et c’est parti pour les questions réponses ! L’un des nôtres commence par poser la question de savoir si on a connu de grands changements en netlinking. Paul et Julien répondent de conserve qu’il n’y a pas eu de changement flagrant depuis 3, 4 ans à part la nécessité de diminuer le nombre d’ancres exactes ou la constatation d’une baisse des commentaires comme sources de liens. Puis, à cette interrogation de savoir quels outils les compères utilisent pour l’analyse de logs – il faut dire au passage que ce n’est pas vraiment le dada de Paul en dehors des gros sites… et c’est vrai qu’il y a effectivement beaucoup de choses à faire avant de s’intéresser à cela – Paul et Julien recommandent l’outil gratuit Seolyzer, ou encore Sreaming Frog et OnCrawl.

Ils nous avoueront également au passage combien d’expirés ils achètent par jour – aussi pour faire des tests – mais… chut, c’est un secret ! Trois autres petites astuces avant de les quitter ? 1. Les .com s’indexeraient plus rapidement que les .fr. ; 2. Si un site ne nous appartient pas, on peut faire une 301 dans le header pour forcer l’indexation. ; et 3. Pour séparer le bon lien de l’ivraie, ils nous disent également qu’il peut être intéressant de s’intéresser au cache pour savoir si la page est crawlée régulièrement. Bref, n’oubliez pas de rappeler à qui de droit qu’un budget en netlinking – croissant, si le besoin s’en fait sentir – c’est le nerf de la guerre après s’être occupés des fondamentaux.

Digimood vous accompagne dans votre stratégie de popularité avec son agence netlinking.

#Romain Pirotte (@WoodsDolls) & David Dragesco (@NinjaLinker)

Sujet de la conférence : “Comment générer du gros cash avec le black hat SEO…

Conférence de David Dragesco et Romain Pirotte à l'événement NextLevel

Le Black hat, c’est un spirit, c’est aimer jouer, c’est de la R&D, et c’est aussi de la filouterie… Romain nous présente ici dans les grandes lignes quelques techniques : le Cloaking (contenu / liens / redirection), le Linkdexing (netlinking automatisé), le Spamdexing (SERP Spam), le Hijacking (vol de paternité), le NSEO (référencement négatif)… et bien-sûr sa préférence va au Spamdexing comme nous le savons.

Pour cela, Romain nous informe qu’il faut générer du contenu automatique (évitant les frais de rédaction), produire et indexer des milliers de pages, créer des process 100% automatisable & scalable, adaptable à tout type de thématique et enfin monter une stratégie SEO ultra profitable. Un outil “maison” comme ZennoPoster peut alors être bien utile. Dans le cadre du Spamdexing, ce sera l’autorité des expirés qui comptera avant tout et il faudra donner l’illusion du beau (même si en fin de compte c’est de la “bouillie”, il faut une “bouillie qualitative” selon Romain ^^). Ici, on prend et on jette : ce sont des sites “poubelles” mais qui fonctionnent pendant quelques petits mois. Et il faut faire vite avant que le temps nous rattrape… C’est un autre état d’esprit que nous partage ici Romain. Et on est toujours étonné de voir que des internautes peuvent encore acheter de par l’illusion créée.

David nous parle ensuite d’une autre forme de Black hat – qu’il avoue dès le départ avoir utilisé avec son équipe sur des membres du concours… comme sur le gagnant “Waka” via Zahvat.net – le hijacking. Mais késako ? Il s’agit ici de prendre la paternité d’une page au profit de l’autre et ainsi de générer du trafic SEO via les expressions de la page victime. Il est également possible de prendre la main sur le résultat affiché dans une SERP (e-réputation) et de voler l’historique offsite d’un site (autorité, backlinks) grâce au hijacking. Pourquoi ? Ranker, dévier du trafic, nettoyer l’e-réputation, plomber le concurrent… Mais cela ne vaut uniquement que si c’est une copie conforme du site victime. Ainsi, Romain et David nous livre leurs “tips & tricks” sans langue de bois, pour une conférence originale et passionnante.

#Aurélien Sacaze (@AurelienSacaze)

Sujet de la conférence : “Comment j’ai gagné le #concoursNL

Gagnant Waka du concours NextLevel 2019

Après un déjeuner savoureux et bien mérité, c’est au tour du gagnant du concours “Waka” de nous livrer sa stratégie. Quelques mots pour comprendre rapidement de quoi il s’agissait : utilisation d’un cocon sémantique, mise en place d’un linking interne avec ancres optimisées “smartphone pliable” vers la homepage, une page d’accueil très longue, utilisation d’images/vidéos dans les contenus, 1 article tous les 2 jours, une montée progressive en puissance pour le netlinking avec un tiers des liens qui visent la page d’accueil, une part de liens nofollow, une continuité dans la stratégie une fois la pénalité tombée à cause du duplicate content dû à Zahvat.net, etc.

Cela montre que les vieilles recettes SEO fonctionnent toujours très bien. Il faut être bon joueur, donc félicitations à lui ! Petites péripéties au passage… Aurélien en retire également un enseignement : bien séparer les sites pro et perso. Malgré tout, un certain investissement – 500€ en netlinking et les contenus – quand d’autres ont préféré créer des sites plus ou moins gratuits sans transpirer à l’idée d’avoir trop lâcher de thunes puisque tous les coups étaient permis. Après les enseignements tirés de ce concours, on en vient également à se demander comment sera imaginé le prochain…

En attendant, vous pouvez aussi retrouver l’article de @Beetle_SEO à ce sujet 🙂

#Stéphane Madaleno (@Smadaleno)

Sujet de la conférence : “Stratégie et méthodologie de ranking !

On enchaîne avec une conférence très intéressante de Stéphane qui nous parle ici de son usine et de ses machines qui fonctionnent à 80% grâce à l’outil d’automatisation ZennoPoster. Du captcha, aux formulaires de contact, en passant par l’installation de WordPress d’origine, la gestion des IP, l’intégration d’images libres de droit, la création de clones, la constitution de favicons personnalisés, la récupération de plusieurs extraits de textes, ou encore la gestion des redirections… On retrouve toute l’ingéniosité de Stéphane qui se définit pourtant comme simple bricoleur !

Olympiades en mode team building SEO

Épreuve sportive événement NextLevel 2019Le reste de l’après-midi est rythmé par des épreuves (très) sportives qui permettent de souder les liens entre SEO. Rires, gouttes de sueur et courbatures sont au rendez-vous ! De mémoire, c’est la première fois que l’on voit cela dans un event SEO et c’est très sympa 🙂 En voilà la preuve en quelques images Twitter…

Des concours avec de jolis lots à gagner viennent également ponctuer les épreuves. @monitorank – outil au top pour monitorer ses positions – propose par exemple de gagner un Google home mini, lorsque @o2switch offre une Nintendo Switch si on fait copain-copain avec canard ! Je veux ensuite mon abonnement gratuit d’un an au stand @pbnpremium… peut-être la prochaine fois ^^ Et pour gagner un drone Parrot, c’est avec @seo_quantum. Bref, on est gâté !

 

Remise des prix, Cocktail dînatoire avec conférence bonus de Korben, et Soirée !

Nous avons un train avec Diana donc difficile d’en dire davantage, mais on nous raconte une fois rentrées que notamment le retour en bus… c’était de la folie !!! Encore merci à la team NextLevel/Korleon pour l’organisation de cet événement high-level et très heureuse d’avoir pu revoir et rencontré les confrères ! #Jenepeuxpascitertoutlemondemaisilssereconnaitront ^^ Ces événements sont toujours trop courts !

Retour en bus à l’événement NextLevel 2019

Digimood est très impliquée à Lyon et dans la région : nous venons d’ouvrir en 2019 une agence SEO à Annecy