Cannibalisation SEO : conférence au SEO Camp Day Marseille 2019

Vendredi 28 juin dernier avait lieu le premier SEO Camp Day à Marseille. Cet événement fut l’occasion pour les professionnels comme pour les amateurs d’en savoir plus sur les problématiques actuelles du Web au travers de sept conférences réalisées par des experts dans leur domaine. Tout au long de la journée, un large panel de sujets a défilé devant les yeux des 150 participants qui ont pu questionner les conférenciers à la fin de chaque intervention et discuter plus amplement des cas particuliers au cours des différentes pauses. Parmi les huit intervenants du SEO Camp Day à Marseille nous retrouvions, Julien Ringard, directeur SEO & associé chez Digimood et Benjamin Thiers, responsable content marketing qui sont venus partager leurs connaissances avec une conférence intitulée « Cannibalisation SEO : Enjeux, prévention et correctifs ». Les enjeux liés à la cannibalisation SEO ont été très peu considérés, si on ne prend pas en compte le couple SEO / SEA (Google Ads). C’est donc à ce sujet délicat que les experts Digimood se sont attaqués.

Cannibalisation SEO : supports de la conférence

Découvrez les supports de la conférence sur Slideshare. Vous pouvez facilement la télécharger pour la conserver.

Comprendre le risque de cannibalisation

Dans un contexte de plus en plus complexe, où l’identification des mots-clés tapés par les internautes est compliqué par l’expansion sur Google Analytics du Not Provided, il est important de comprendre les enjeux liés à ce phénomène pour anticiper les risques potentiels ou apporter les correctifs requis.

Pourquoi des pages se cannibalisent-elles ?

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine d’un tel phénomène :

  • Plusieurs pages sont optimisées sur la même expression
  • Des pages de différents templates, à la sémantique proche, se télescopent et se cannibalisent (pages produits ou articles de blogs contre pages catégories e-commerce par exemple)
  • Plusieurs pages travaillent des requêtes très proches, considérées comme similaires par l’algorithme
  • Une même page travaille deux expressions perçues comme similaires par l’éditeur du site, mais traitées comme différentes par l’algorithme de Google

Quelles sont les conséquences potentielles ?

Les conséquences d’une cannibalisation SEO sont diverses :

  • Des positions dégradées sur les pages de résultats de Google (perte de visites)
  • Des fluctuations des positions sur les moteurs (perte et variation du trafic)
  • Une dégradation des indicateurs de performance (taux de conversion, taux de rebond…)

Parfois, un phénomène de cannibalisation peut passer inaperçu, une URL venant régulièrement prendre la place d’une page de destination censée faire autorité sur l’expression, optimisée pour la conversion.

Comment identifier et prévenir les risques de cannibalisation ?

Différentes méthodes abordées dans la conférence permettent d’identifier et de prévenir les risques liés à la cannibalisation SEO. La commande de recherche du type site:monsite.com, couplée à la commande de recherche intitle:expression est ainsi un excellent moyen de mettre en lumière l’existence d’une page déjà travaillée sur une expression, ou d’identifier plusieurs URL travaillant éventuellement la même expression. Par exemple, site:www.digimood.com intitle:audit intitle:netlinking permet de connaître toutes les pages du site Digimood.com qui contiennent en balise TITLE les mots-clés Audit et Netlinking. L’utilisation d’un crawler comme Screaming Frog ou Seolyzer peut aussi faciliter l’identification des pages web qui partagent une balise TITLE trop proche, et sont donc susceptibles de se cannibaliser sur une même requête. Autre astuce présentée lors de la conférence : l’utilisation du rapport de Performance de Search Console pour identifier les pages qui génèrent des impressions et/ou des clics sur la même expression, sur une période donnée. Le rapport de Performance de Search Console est une alternative gratuite aux outils de suivi du positionnement. Un outil de type SEMrush peut faciliter l’analyse des positions et donner des idées de correctifs. Il est par exemple possible d’analyser les positions obtenues par chaque page produit et déterminer si un terme ressort sur ce type de template plutôt que sur une catégorie.  

Corriger le problème de la cannibalisation

Prévenir un problème de cannibalisation est plutôt facile :

  • Ne pas créer une nouvelle page si une autre répond favorablement à la requête
  • Prendre en compte l’intention de recherche pour s’assurer de la légitimité d’une page sur un mot-clé donné
  • Être attentif aux expressions considérées comme synonymes
  • Créer deux pages si les expressions sont considérées comme distinctes

Un problème a été décelé ? La conférence proposait aussi des solutions concrètes et pertinentes pour corriger les anomalies :

  • Modifier le contenu de la page et des balises sémantiques (optimisation ou désoptimisation)
  • Travailler le maillage interne (niveau de profondeur, menus, ancres des liens…)
  • Modifier le template d’une page si cela est pertinent
  • Supprimer et rediriger éventuellement certaines URL
  • Entreprendre des actions de netlinking ciblées

Seule l’analyse fine du site et la prise en compte de l’historique de trafic organique des pages (vues, clics) permettent de définir l’approche la plus adaptée, dans le respect de la stratégie marketing globale de la marque.

Besoin d’un accompagnement SEO pour votre site ?

Certains contenus sur vos sites web se cannibalisent ? Vous recherchez un complément d’informations et souhaitez bénéficier d’un accompagnement personnalisé ? Digimood, agence de marketing digital, vous propose des solutions sur-mesure en SEO, SEA et SMA. Parlons ensemble de vos problématiques en référencement, de l’optimisation de vos campagnes Adwords (Google Ads) ou de vos annonces sur les médias sociaux.