L’identification d’un risque de sanction Google Panda

Il est tout simplement impossible d’évoquer la notion de contenu éditorial en SEO en passant à côté de Google Panda. Cette mise à jour, déployée pour la première fois en 2011, a créé un véritable bouleversement des classements sur les SERPs de Google. Nous intégrons dans nos prestations d’audit la détection d’une sanction relative au contenu comme Panda.

Un filtre de sanction au service de la pertinence

Le jeu du chat et de la souris entre référenceurs et ingénieurs de Google n’est pas nouveau. Le contenu ayant toujours été un élément clé en Search Engine Optimization, certains éditeurs de sites ont essayé de multiplier les pages sur leurs sites, pour couvrir le maximum d’expressions, sans pour autant travailler la qualité de leurs textes. Les pages vides, ne contenant que quelques lignes et renvoyant vers des liens promotionnels (parfois directement issus du programme Adsense), se sont multipliées et ont commencé à occuper, à la fin des années 2010, les premières positions.

Le déploiement de Google Panda en 2011 avait pour vocation d’écarter des SERPs les pages web qui n’apportaient qu’un contenu pauvre, sur-optimisé et/ou inintéressant pour l’internaute. Un filtre Panda peut s’appliquer à une page, une section ou l’ensemble d’un site. Google a par la suite régulièrement déployé de nouvelles versions de Panda pour continuer à épurer ses pages de résultats.

Une mise à jour pleinement intégrée à l’algorithme

Satisfaits de son efficacité, les ingénieurs de Google ont intégré directement Google Panda dans l’algorithme de Google. Il n’est plus un simple filtre mais un composant à part entière dans la détermination de la pertinence d’un contenu.

Les sites touchés à cause d’un contenu pauvre ou sur-optimisé tendent à être de plus en plus nombreux : des sites pouvant autrefois passer entre les mailles du filet ont plus de chances d’être touchés puisque les facteurs de pénalité demeurent actifs en permanence.

Nous ne nous contentons pas de déterminer l’existence d’une sanction Google Panda, nous nous attachons aussi à évaluer les risques qui pèsent sur votre site.

Repenser son modèle pour sortir de Panda

Le lancement du premier Panda a surtout impacté des comparateurs de prix. Certains y ont vu plus qu’une simple coïncidence, puisque Google en même temps développait son propre comparateur de prix (qui a depuis évolué vers la publicité et est aujourd’hui devenu Google Shopping).

Comparateurs de prix

Les comparateurs de prix ont particulièrement été impactés par cet update

Chez Digimood, nous évitons les raccourcis et ne voyons pas dans des hasards de calendriers la preuve d’un complot. Nous avons diagnostiqué chez plusieurs prospects l’existence d’une pénalité Google Panda et les avons accompagné pour trouver des solutions pérennes.

Sortir d’une pénalité Google Panda ne demande pas toujours de simples correctifs, mais mène régulièrement à une réflexion profonde sur le modèle marketing ou économique de votre site web : trouver comment apporter aux internautes un contenu de meilleure qualité, à moindres coûts pour vous, vous pousse sur la voie de l’innovation. Vous trouverez de nouveaux leviers pour votre marketing de contenu, votre SEO, et au final votre entreprise dans sa globalité récoltera les fruits de votre travail : vous posséderez un site plus efficace, qui se trouve en meilleure adéquation avec les attentes du marché.

Google Panda doit être vécu comme une opportunité, une occasion de progresser globalement

Découvrez aussi :