L’interview d’Alexandre Lecomte, directeur de clientèle chez Digimood

itw-alexandre

Régulièrement, vous pourrez découvrir sur notre blog l’interview d’un membre de l’équipe. L’occasion de découvrir nos métiers, nos valeurs et notre état d’esprit ! Pour le premier opus d’une longue série, Alexandre Lecomte, notre directeur de clientèle & associé, s’est prêté au jeu des questions / réponses.

1. Quel est ton rôle au sein de Digimood ?

Sur le papier, je remplis les fonctions de Directeur de clientèle. Mais les lignes bougent toujours, surtout dans une start-up comme Digimood, et j’ai progressivement investi d’autres champs de compétences. Je gère directement les dossiers de plusieurs clients et m’occupe aussi de certaines missions administratives ou RH annexes. Ce côté touche-à-tout m’a permis d’acquérir un regard transversal sur les différentes spécialités du marketing digital, du référencement à la publicité digitale, en passant par les social ads ou l’Adwords. J’ai aussi participé au développement de notre offre en affiliation, créée à l’origine pour répondre à la problématique de notre client « Mutuelle Conseil », et je continue toujours à piloter cette activité aujourd’hui !

Peut-être ferais-je réimprimer mes cartes de visites avec comme fonction « Mouton à cinq pattes » ? (rires).

2. Peux-tu nous présenter ton parcours en quelques mots ?

J’ai suivi un parcours plutôt classique pour les fonctions que j’occupe, avec un diplôme d’école de commerce. J’ai débuté ma carrière dans les télécoms, au sein d’entreprises comme Nokia, Deutsche Telekom ou encore Telecom Italia (ex-Alice). J’ai toujours baigné dans le digital, mais plutôt du côté des accès aux réseaux que des solutions marketing proposées aux entreprises.

Mais le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas et j’ai opéré un virage à 180 degrés en venant m’installer à Marseille pour retrouver le soleil. J’ai travaillé d’abord pour une agence concurrente, avant de rejoindre Digimood en 2011, avec laquelle je partageais bien plus de valeurs.

3. Qu’aimes-tu le plus dans ton travail ?

Je ne m’ennuie jamais ! Chaque journée est différente, et j’apprends de chaque rencontre, de chaque nouvelle problématique. Le digital change à une vitesse folle et ce qui était vrai hier ne l’ai plus forcément aujourd’hui. J’ai la mission – et la chance – de me remettre en question tous les jours. Ma satisfaction première ? Quand j’aide un client à anticiper la transformation digitale de son activité ou de sa communication et à se distinguer de la concurrence.

Et je vous avoue que je suis impatient d’assister aux prochaines révolutions digitales.

4. Un dossier t’a-t-il particulièrement marqué ?

Chaque dossier marque, par la part de nouveauté qu’il apporte et qui me permet de progresser et grandir. Si je devais en choisir un, ce serait sûrement La Boutique du Parfum, qui a récemment changé de nom pour s’appeler Incenza. C’est un dossier que je suis depuis mon arrivée chez Digimood, et j’ai pu participer à l’utilisation de tous les leviers maîtrisés par notre agence. Nous travaillons dans une relation de confiance et avons participé à une forte croissance de leur chiffre d’affaires en ligne. Incenza est souvent un client pilote sur le déploiement de nouvelles solutions.

Une part d’affect s’est développée au fil des ans et je m’investis émotionnellement dans la réussite de leur aventure.

5. Quels sont les points forts et les axes d’amélioration de Digimood ?

Digimood est bien plus qu’un simple prestataire ou fournisseur de services. Nous mettons le conseil au coeur de nos priorités et accompagnons nos clients sur le long terme, de façon continue. Nous jouons le rôle de service de marketing digital externalisé, prenons une part active à la stratégie de nos clients et, par une connaissance fine de leurs métiers, nous sommes de véritables prescripteurs et metteurs en scène de solutions.

Nous pourrions par contre, parfois, faire preuve de plus d’audace et nous ouvrir plus largement à de nouvelles expertises. J’aimerais que Digimood soit plus souvent un renifleur de tendances.

Bonus. Si tu étais un objet technologique, ce serait lequel ?

J’aime la gamme de casques QuietComfort de Bose. Tu le poses sur tes oreilles et tu te retrouves instantanément transporté dans un environnement calme et silencieux, sans pour autant t’isoler : tu le retires et te voilà revenu au cœur des échanges !