, ,

Toutbidon.com : le fameux site où il ne faut pas être.

La bombe de toutbidon.com

Toutbidon.com est un site d’avis qui commence à faire parler de lui. En effet, sur ce site d’avis, l’internaute n’est pas censé partager une bonne expérience satisfaisante et positive auprès d’un professionnel ou après le visionnage d’un film… Non, sur toutbidon.com, on ne partage que les expériences négatives. Et ce concept est parfaitement illustré par le slogan du site : « Le site où il ne faut pas être ».

Encourager l’internaute à partager sa frustration

Avec une telle démarche, on ne peut pas douter de l’influence que va subir l’internaute et sa capacité à produire et publier un avis objectif dans une telle ambiance. Les internautes ne seront pas particulièrement incités à laisser des avis élogieux et seront subjectifs et très orientés.

Poser des bombes

Le système de notation, sous forme de bombes, laisse entendre le but, même humoristique, du site. Ce choix peut laisser penser qu’il y a une volonté de « détruire », « démolir » la réputation des professionnels mis en cause.

Marchander le droit de réponse

Pour se défendre, les professionnels doivent revendiquer leur fiche en achetant un accès payant.

Nous sommes donc très loin d’un site comme lesarnaques.com, édité par une association de défense des consommateurs, qui est surtout un forum d’entraide où les professionnels peuvent dialoguer librement avec leurs consommateurs en cas de litige.

Toutbidon.com marchande ces discussions entre consommateurs et professionnels et permet à des consommateurs mal intentionnés, sous couvert de liberté d’expression, d’avoir un outil pour faire « chanter » un professionnel. De là à penser qu’il s’agirait également d’un outil efficace pour un concurrent déloyal il n’y a qu’un pas.

C’est finalement ce qui risque d’être reproché à ce site :

  • Orienter négativement les internautes dans leur avis.
  • Marchander le droit de réponse des professionnels.
  • Escroquer ou faire chanter les professionnels.
  • Détruire un concurrent.

La responsabilité de l’éditeur du site

Pour aller plus, loin, sur Facebook, l’administrateur de la page consacrée au site toutbidon.com sélectionne des avis et les republie sur la page Facebook. Cette manière de les relayer et de les cautionner est en fait en accord avec les conditions générales du site ou l’équipe éditoriale ne fuit pas devant ses responsabilités en affirmant clairement qu’elle ne publie les avis qu’après analyse par l’équipe de modération.:

« Les messages postés sont soumis à l’accord du modérateur avant toute publication, […] »

C’est la raison pour laquelle, un professionnel mis en cause, victime d’un abus et d’un dépassement de l’exercice normal de la Liberté d’expression ne devrait pas avoir de mal à engager la responsabilité de l’éditeur du site ou mieux à négocier la modération des propos abusifs tenus à son encontre.

Un concept habile mais risqué

Un tel site d’avis, qui soutient exclusivement les points de vue négatifs ne laisse que peu de place aux mis en cause pour s’exprimer et proposer un dialogue.

Chez Digimood en tant que professionnels de l’e-réputation et de la gestion de l’image de marque des entreprises sur internet, nous pensons que proposer un tel service aux internautes peut provoquer des catastrophes pour des entreprises. Les éditeurs de sites d’avis, dans certains cas, peuvent avoir la santé économique d’entreprises entre leurs mains. Et il s’agit d’une grande responsabilité. Toutbidon.com est une bonne idée, elle part probablement d’un bon sentiment. On peut se rassurer en constatant que tous les avis sont modérés avant publication. Mais est-ce que cela suffit ? Et surtout est-ce que la vision de la qualité d’un service, projetée aux internautes par ce site, sera fidèle à la réalité ? A la lecture de certains avis, on constate que certains avis ne possèdent qu’une seule bombe et sont très positifs ! Mais cela va à l’encontre du slogan du site et le mal est peut-être déjà fait : « Le site où il ne faut pas être. » Dès lors qu’un professionnel y figure…il a déjà perdu quelque chose, une sorte de virginité. Il aura gagné l’occasion de prendre connaissance des revendications d’un client mais il devra payer le dialogue.

En complément, nous vous invitons à lire l’article suivant, ainsi que celui-ci qui traitent aussi du sujet, avec un point de vue différent et un sous autre angle. Bonne lecture.