E-réputation : Construisez, protégez et veillez sur votre image sur internet

E-reputation

Le service E-reputation de Digimood

Digimood propose un service dédié à la gestion de l ‘e-réputation de votre entreprise: à votre disposition une équipe de spécialistes en marketing, communication, référencement et droit. Notre partenariat avec juristes et avocats spécialisés en droit de l’internet et de la communication assure à votre entreprise un service complet en matière d’e-réputation.

E-réputation : définition et fonctionnement

E-reputL’E-réputation est un concept que l’on définit comme l’image diffusée par une entreprise, un produit ou un service, sur la toile et les différents autres canaux numériques tels que les réseaux sociaux. Cette cyber réputation peut être contrôlée par l’entreprise ou complètement subie.

L’e-réputation résulte de l’ensemble des contenus publiés au sujet de la marque ou de ses produits sur la totalité du web et spécialement sur les forums, blogs, espaces communautaires, où les internautes peuvent donner leurs avis et échanger sur ceux-ci. Il est donc important pour une entreprise de contrôler ce qui est dit d’elle et de gérer l’avis de ses clients. Pour certaines sociétés, l’e-réputation fonde la réputation globale de leur marque, c’est notamment pour cela que l’on fait aujourd’hui face à l’émergence de nouveaux métiers et secteurs au sein de l’entreprise tels que l’e-réputation management, qui fait également l’objet de cours à part entière en école de commerce.

Particulièrement complexe à mesurer et donc à gérer, l’e-réputation peut toutefois s’analyser en fonction de la pertinence des pages où le contenu est publié et de leur popularité.

L’e-réputation est une dimension du web et du social listening, disciplines consistant à « écouter ce qui se dit » d’une marque sur Internet et sur les réseaux sociaux. Véritable outil du marketing digital et de la communication, l’e-réputation fait l’objet d’une réelle stratégie d’entreprise.

Digimood traite votre E-réputation

Conseil

Notre équipe vous accompagnera et ne vous laissera jamais sans réponse.

Veille

Bénéficiez d’une veille professionnelle avec des outils professionnelles pour appréhender votre image numérique et votre secteur d’activité.

Nettoyage de contenus

Notre équipe est apte à négocier la suppression, la modération de contenus ou encore l’intégration de droits de réponse.

Action juridique

Votre situation peut nécessiter d’aller un peu plus loin que la simple négociation. Notre équipe et nos avocats partenaires pourront vous aider à vous protéger que ce soit en cas de diffamation, d’injure, de dénigrement, de concurrence déloyale ou autre calomnie.

Social media

Construisez votre image et votre réputation à travers les réseaux sociaux. Constituez une communauté et établissez le dialogue avec votre clientèle.

Noyage de contenus

Certains taches sur votre réputation peuvent être indélébiles, nous vous aiderons à vous (re)mettre en valeur grâce à nos compétences en référencement.

Garantie de confidentialité

Shhhhh

Digimood garantit la plus grande confidentialité pour le traitement de ses dossiers E-réputation. Nous n’utiliserons nos références clients qu’avec l’autorisation de ces derniers et dans le cadre de rendez-vous restreints.

L’e-réputation en questions

Qu’est-ce que le droit à l’oubli sur internet ?

Par décision du 13 mai 2014, la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) a reconnu le droit pour tous les particuliers de demander la désindexation de liens menant vers des pages qui reprennent des données d’ordre personnel les concernant.

Pour se conformer à cette décision, le géant de l’Internet, GOOGLE a mis en place une procédure spécifique qui permet aux particuliers de demander de manière directe la suppression de contenus.

Le droit à l’oubli est un droit donné aux internautes qui permet d’obtenir la suppression d’informations personnelles qui ont été publiées sur le web et qui sont de nature à porter atteinte à un individu.

Ce droit se décline autour du droit d’opposition qui intervient dans le cas d’utilisation illicite de données personnelles , du droit à l’effacement qui consiste à demander aux propriétaires de sites Internet de supprimer les pages (textes, photos…) qui font mention de la personne concernée et le déférencement qui a pour objectif quant à lui de faire valoir ce droit à l’oubli auprès des moteurs de recherche.

La direction de GOOGLE a cependant critiqué cette décision de la CJUE en évoquant le risque de collision entre le droit à l’oubli et le droit d’informer.

Acteur majeur sur le WEB, GOOGLE est désormais contraint de jongler entre le devoir de respecter la vie privée et sa notoriété en tant que source d’informations en ligne.

Qu’est-ce que le droit au déréférencement ?

Sur internet, on parle souvent de référencement, mais connaissez-vous le déréférencement ? Il s’agit d’un terme connu dans le monde de la juridiction d’internet. En effet, la protection des données personnelles et des individus prend une importante croissance sur la toile.

Définition du droit au déréférencement

Cette loi a été adoptée par la Cour Européenne de Justice le 13 mai 2014. Elle permet à tout ressortissant européen de faire valoir son « droit au déréférencement », aussi appelé, le « droit à l’oubli », à la condition de ne pas être une personnalité publique. Ainsi, il est possible d’exiger de la part d’un moteur de recherche (par exemple, Google) de supprimer des résultats vous concernant, lorsqu’un internaute tape votre nom et prénom dans la barre de recherche. Cela ne signifie donc pas la suppression de ce qui vous concerne sur le site concerné : il disparaîtra juste des résultats pour une recherche associée à votre identité.

À quoi sert le droit au déréférencement ?

Le droit à l’oubli permet de mieux contrôler sa réputation en ligne, en ayant la possibilité de faire supprimer des résultats pouvant y porter atteinte.

Comment être déréférencé ?

Afin d’être en conformité avec cette directive européenne, les moteurs de recherche mettent un formulaire de demande de déréférencement à la disposition des internautes, permettant d’argumenter la demande et de fournir une preuve de son identité. Par la suite, le moteur de recherche évaluera la pertinence de la demande, et procédera au non à la désindexation du ou des sites concernés. Dans le cas où l’internaute souhaiterait contester la décision du moteur de recherche, il pourra s’adresser à la CNIL s’il est en France, où à une institution similaire dans son propre pays européen.

Gérez correctement votre image de marque

L’image de marque désigne l’image que ce fait un individu d’une marque, d’un produit, d’un service ou d’une entreprise.

Se forger une image de marque attractive
Toute entreprise rêve d’une image de marque attrayante qui amène à consommer ses produits. Sur le web cet “e-réputation” doit être élaborée stratégiquement. Quelle image entrepreneuriale souhaitez-vous transmettre à votre clientèle ? Soyez à l’écoute du public et communiquez régulièrement sur les réseaux sociaux pour être sûr que l’image de votre entreprise soit cohérente avec ses valeurs.

L’améliorer
Soyez créatif, original et attentif. Les consommateurs adorent l’innovation et les réponses intelligentes à leurs attentes. Développez une communication solide (pubs, blog, newsletter,…). Prenez toujours en compte l’expérience client. Rehaussez votre réputation en participant à des actes bénévoles. Enfin, n’hésitez pas à faire appel à une agence pour mettre en place une stratégie SEO.

La gérer
Si la gestion d’une marque est réalisée par des experts, les salariés doivent aussi y participer car leurs actes influencent l’image de votre entreprise. Motivez-les donc en soulignant l’importance de leur travail et de leur potentiel de créativité.

L’évaluer
Vous pouvez réaliser des sondages auprès de vos clients pour évaluer votre popularité et savoir s’ils connaissent vos produits. Via Google Analytics, vous pouvez accéder aux chiffres du trafic sur votre site internet, connaître la localisation des visiteurs, de même que le nombre de recherches (par exemple avec Keyword Planner). Lisez également les avis clients, ceux-ci vous permettent de savoir si les gens sont globalement satisfaits (ou non) de vos services. Organisez une veille permanente sur les réseaux sociaux pour suivre les avis des internautes sur votre image de marque.

En changer
Si vous changez votre marque, évitez les transformations radicales qui “cassent” les liens émotionnels de votre clientèle. Réalisez un changement judicieux et non impulsif.

Qu’est-ce qu’un bad buzz ?

Le bad buzz est un phénomène qui s’est démocratisé avec la généralisation de l’usage d’internet et des réseaux sociaux. Il s’agit d’un phénomène négatif faisant effet « boule de neige » sur la toile. Il intervient généralement lorsqu’une entreprise souhaite faire parler d’elle sur le web – faire le buzz – mais que sa communication se révèle être extrêmement maladroite.

Grâce aux réseaux sociaux que peuvent être Twitter, Facebook, Instagram ou Youtube notamment, les internautes s’emparent de cette campagne marketing pour la critiquer, s’en moquer ou la détourner. Par conséquent, l’image de marque de cette entreprise ou personne publique devient fortement controversée.

Un bad buzz peut également intervenir dans le cas où une entreprise est concernée par des polémiques telles que des licenciements abusifs, des conditions de travail dantesques ou des comportements financiers douteux. Cela peut également arriver lorsque un client se plaint d’un produit ou d’un service peu qualitatif, soutenu par d’autres clients ayant connu la même mésaventure. En effet, à l’heure actuelle, les réseaux sociaux ou les sites d’avis de consommateurs permettent à ces derniers de s’exprimer librement, et donc de potentiellement écorner l’e-réputation d’une société s’ils le souhaitent, de manière plus ou moins justifiée.

Il arrive aussi parfois que certains bad buzz soient créés volontairement par les entreprises elles-mêmes, afin de faire parler et d’engendrer un effet viral.

Qu’est-ce que Google Suggest ?

Mis en service en 2004, Google Suggest est une fonctionnalité proposée par le moteur de recherche GOOGLE qui permet d’obtenir de manière semi-automatique des suggestions lors de la saisie de votre requête. Elle est disponible en France depuis 2008.

Cette fonctionnalité utilise le principe de la recherche dite prédictive, « autocomplete » en anglais. En clair, au fur et à mesure de votre frappe sur le clavier, des séries de mots, des expressions similaires vous sont proposées. Ces suggestions viennent faciliter, simplifier et enrichir les recherches menées par les internautes.

Pour les webmasters, Google Suggest offre un intérêt non négligeable pour bâtir une stratégie de référencement naturel dite SEO efficace et pertinente.

En effet, les expressions qui s’affichent lorsque vous saisissez une requête reflètent les recherches effectuées précédemment par les utilisateurs du web, la grande diversité des informations disponibles en ligne et la fréquence de recherche d’un terme particulier.

Cet outil est donc une source intéressante de mots-clés potentiels sur la base desquels les webmasters pourront choisir les termes les plus efficients pour améliorer la visibilité et l’indexation des pages de leur site INTERNET, corriger des problèmes liés à l’e-réputation.

Google Suggest est disponible à partir de la barre d’outils ‘Google Toolbar » et directement sur la page du moteur de recherche GOOGLE.

Protéger votre identité numérique

L’identité numérique désigne les traces qu’un individu laisse lors de ses navigations sur le web. Elle englobe notamment les pseudonymes, les noms, les commentaires, les photos et les vidéos affichés publiquement (volontairement ou non) dans les réseaux sociaux, les blogs, les sites et les plateformes d’hébergement de vidéos.

Des traces dangereuses pour la vie privée
Si ces informations forment “l’e-réputation” d’un internaute, elles sont toutefois difficiles à faire disparaitre malgré les lois protégeant l’identité numérique, la vigilance de la CNIL et les outils disponibles en ligne (Forget.me, Reputation VIP,…). Elles représentent ainsi un risque pour la préservation de la vie intime de l’utilisateur.

Trois catégories d’identité numérique
On dénombre trois catégories d’identité numérique : l’identité déclarative (données publiées par l’individu), l’identité calculée (profil individuel généré par les recherches au sujet de la personne concernée) et l’identité agissante (déterminée par les habitudes de l’internaute sur le web). C’est cette dernière qui intéresse particulièrement les entreprises commerciales !

Pourquoi préserver son identité virtuelle ?
Les états d’âme ou les activités qu’il partage sur les réseaux sociaux peuvent discréditer un individu lors de ses recherches professionnelles. Ces données peuvent être lues par des employeurs potentiels avant un entretien. Sans parler des brèches de sécurité et du piratage…

Quelques réflexes à appliquer…
Pour éviter l’usurpation de votre identité numérique, paramétrez votre confidentialité sur les réseaux sociaux car leur configuration par défaut n’est pas sécurisée. Refusez tout profil “louche” qui souhaite intégrer votre réseau d’amis. Évitez de “liker” ou de commenter à tout va sur le web, c’est ainsi que les entreprises commerciales vous ciblent. Changez trimestriellement vos mots de passe (messagerie, Facebook,…). Enfin, ne cliquez pas sur des liens douteux reçus par mail, il s’agit d’un procédé nommé “hameçonnage” qui sert à récupérer illégalement vos données.

Une équipe d’experts au service de votre réputation

Julien Ringard
Julien RingardDirecteur SEO
Guillaume Robbe
Guillaume RobbeResponsable SEO
Benjamin Thiers
Benjamin ThiersResponsable Content Marketing
Clément Pessaux
Clément PessauxResponsable Netlinking