DigiWatch Août 2021 : veille SEO SEA SMA

Que s’est-il passé en août 2021 dans le petit monde du marketing digital ? La DigiWatch vous révèle les bruits de couloir, les actualités et les ressources à ne pas manquer !

LA VEILLE SEO

L’été n’a pas été synonyme de vacances pour Google ! Des mises à jour et des nouveautés ont tenu en haleine les référenceurs durant une bonne partie de l’été. Digimood fait le point pour vous sur les informations à ne pas manquer.

Mises à jour Google en 2021 : quels sont les sites impactés ?

Si vous vous intéressez au référencement naturel, vous n’avez pas pu passer à côté de l’effervescence liée aux différentes mises à jour annoncées et déployées au printemps et à l’été. Mais Google n’a dans l’ensemble que peu communiqué sur ces updates, à l’exception de la Google Page Experience annoncée et détaillée depuis mai 2020.

Mais quels sont les réels impacts de ces mises à jour sur votre positionnement ? Grâce à l’implication de la communauté SEO, nous commençons à avoir des premiers retours intéressants sur les facteurs qui peuvent le plus impacter votre visibilité.

Le blog Enlarge Your SEO a notamment réalisé une étude approfondie sur une période allant de mai à juillet 2021, et portant sur 100 sites, afin de mieux identifier les points de vigilance à apporter à votre site. Son analyse s’intéresse uniquement à des sites en français, générant chacun plus de 1000 visites SEO par mois, et se focalise notamment sur l’évolution des critères suivants :

  • Core Web Vitals (LCP / FID / CLS) ;
  • Temps de chargement ;
  • Redirections permanentes (301) et temporaires (302) ;
  • Volume de liens entrants, avec prise en compte des scores de performance ;
  • Nombre de mots par page web ;
  • Scores d’optimisation sémantique.

De cette analyse sont ressortis plusieurs enseignements :

  • l’évolution du LCP (Largest Contentful Paint) impacterait positivement ou négativement la qualité de votre positionnement ;
  • les redirections 301 ou 302 ne transfèrent pas le score de LCP ;
  • les liens entrants semblent avoir un impact relativement faible sur l’évolution des sites pendant cette période clé ;
  • le seuil de 5 secondes semble être un point dans le temps de chargement d’une page web ;
  • la longueur du contenu semble toujours plus importante, surtout pour les sites de la thématique YMYL (Your Money Your Life).

Ces observations et réflexions vont globalement dans le “sens de l’histoire”. Des sites performants sont mieux explorés et indexés par Google, et apportent un plus haut niveau de satisfaction aux utilisateurs. Des contenus longs et bien rédigés ont toujours été un critère de pertinence SEO, et cela le sera de plus en plus dans les années à venir.

Sémantique et intention de recherche

Les algorithmes de Google progressent sans cesse dans leur compréhension des intentions de recherche qui se cachent derrière les expressions saisies par les internautes. Nos dernières observations montrent que les sites qui présentent trop de pages très similaires, et abordant les mêmes intentions de recherche, pourraient être défavorablement impactés depuis quelques mois.

Des balises TITLE de moins en moins respectées par Google

Depuis que Google existe, nous sommes particulièrement attentifs à la rédaction de nos balises Title. Outre leur importance en termes de sémantique, elles ont toujours été massivement reprises par l’algorithme et affichées dans les pages de résultats, comme titres cliquables permettant aux internautes d’accéder à vos contenus.

Nous disons toujours à nos clients, depuis plus de 20 ans pour certains d’entre nous, que “la balise TITLE est reprise généralement en première page de Google, comme titre cliquable”. Les cas où l’algorithme décide de ne pas reprendre la balise TITLE étaient rares, et liés à l’expression tapée par l’utilisateur.

Ce véritable paradigme est aujourd’hui battu en brèche. Google a en effet intégré une nouvelle fonctionnalité. Le titre sur la page de résultats ne dépend plus seulement de la balise TITLE, mais aussi du contenu présent dans votre page, et plus particulièrement des intitulés de vos balises Hn et des éléments mis en avant par les effets de style et votre CSS.

Cette nouvelle fonctionnalité a suscité de nombreuses réactions négatives de la part des référenceurs, poussant Google à sortir de sa réserve. Un fil de discussions a été créé sur le forum officiel de Google, et permet aux éditeurs de sites et aux professionnels du SEO de faire part de leur retour d’expérience.

Devez-vous pour autant négliger la balise TITLE ? Elle demeure un levier d’optimisation essentiel, et continue à jouer un rôle prépondérant dans la génération des titres dans les pages de résultats de Google.

logo-g-google

Il se peut que nous essayions de générer un titre amélioré à partir des textes d’ancrage, du texte de la page ou d’autres sources.

Google

La fin de l’outil de test des données structurées de Google

Nous présentions, dans la DigiWatch de mai 2021, les principaux outils pour assurer la validation de vos données structurées, et nous vous annoncions la volonté de Google de se concentrer sur un outil de test des extraits enrichis.

L’outil de test des données structurées, utilisé depuis plusieurs années par les développeurs et les référenceurs du monde entier, a été définitivement fermé. Pour autant, vous pouvez toujours valider vos pages web grâce à deux outils complémentaires.

L’outil de test des extraits enrichis est dorénavant mis en avant par Google. Il ne s’intéresse plus aux moyens utilisés (les données structurées), mais à l’une des principales finalités SEO pour ceux qui les utilisent : la mise en avant de leur site sur la page de résultats par des extraits enrichis (rich snippets). Vous pouvez ainsi identifier les éventuels facteurs bloquants qui empêchent l’affichage d’un extrait enrichi (propriétés obligatoires manquantes, mauvaise syntaxe, etc.). L’outil est disponible à l’adresse suivante : https://search.google.com/test/rich-results

Un outil de validation des extraits enrichis est désormais hébergé et soutenu par Schema.org, la communauté sous l’égide du W3C qui pilote le projet lié aux données structurées. Vous pouvez donc retrouver une solution très similaire à celle que vous connaissiez sur Google à l’adresse suivante : https://validator.schema.org/

Révisez vos connaissances sur les données structurées

Vous pouvez approfondir votre compréhension des données structurées, et identifier les opportunités que vous offrent les extraits enrichis, grâce aux documentations en ligne officielles mises à votre disposition :

De nouvelles balises de données structurées proposées par Google

Les données structurées constituent un véritable langage, avec sa grammaire et son vocabulaire. L’arrivée de nouvelles propriétés permet d’enrichir votre champ lexical, et de préciser ainsi de nouvelles informations qui seront exploitées par Google et d’autres moteurs de recherche. Plusieurs nouveautés notables sont apparues en août 2021.

La balise Authorship, apparue en 2011, avait été abandonnée puis supprimée quelques années plus tard à cause des abus autour de son utilisation. Elle revient discrètement dans la documentation de Google, sous une forme légèrement différente. Si vous souhaitez ajouter des données structurées Article sur une page web, vous devez dorénavant renseigner la balise obligatoire “Author”. Elle doit comprendre un nom (personne ou organisation), complété par une URL de référence.

Les données structurées pour les offres d’emploi évoluent aussi régulièrement. Il y a un an, en août 2020, Google accompagnait les évolutions brutales du monde du travail liées à la crise sanitaire en ajoutant une propriété permettant de préciser si une annonce était en télétravail. En août 2021, la nouvelle propriété directApply  a vocation à apporter de la lisibilité aux candidats, en leur permettant de savoir s’il est possible de postuler directement et rapidement à une annonce découverte sur Google.

LA VEILLE SEA / SOCIAL ADS

Quelques nouveautés proposées par Google Ads ces derniers mois vous ont peut-être échappé. Faisons un point ensemble sur les informations à ne pas manquer.

Google Ads met en place des règles pour les valeurs de conversion

Le taux de conversion est un indicateur très suivi par les annonceurs. Mais il n’apporte pas forcément toutes les informations nécessaires pour piloter finement sa stratégie de retour sur investissement ou de conquête de nouvelles cibles.

Vous pouvez lier les audiences et les valeurs de conversion sur Google Ads, en utilisant la fonctionnalité “Règles pour la valeur”. Le principe ? Pondérer positivement le chiffre d’affaires généré par certaines audiences, pour valoriser des critères que vous aurez définis.

Trois types de critères peuvent être pondérés par les règles de valeur de conversion :

  • Audiences : valorisation d’audiences prédéfinies par Google et d’audiences propriétaires ;
  • Emplacements géographiques : valorisation de certaines zones géographiques ;
  • Appareils : valorisation de certains types d’appareils.

Les avantages pour les annonceurs sont multiples :

  • optimisez vos objectifs commerciaux, pour vous focaliser sur vos objectifs essentiels ;
  • simplifiez votre gestion, avec des rapports optimisés sans modifier vos tags ;
  • optimisez vos campagnes en temps réel, et nuancez vos valeurs en temps réel avec les stratégies d’enchères “ROAS cible”, “Maximiser la valeur de conversion”, et les campagnes Shopping intelligentes.

En savoir plus : https://support.google.com/google-ads/answer/10518330?hl=fr

Exploiter les règles pour les valeurs de conversion

Vous collectez des leads pour des assurances auto en ligne, et vous savez que :

  • les internautes qui ont déjà visité votre site web convertissent mieux ;
  • les internautes qui résident dans les grandes métropoles privilégient des assurances plus protectrices et plus chères.

Avec les règles de conversion pour enchères, vous pouvez pondérer de 20% :

  • les internautes qui ont visité votre site récemment (retargeting) ;
  • les internautes qui résident dans des agglomérations de plus de 100 000 habitants.

Google Ads propose un suivi avancé des conversions

Avec sa fonctionnalité Advanced Matching   (correspondance avancée), Facebook a apporté à ses annonceurs une solution performante pour élargir leurs audiences personnalisées et améliorer leurs performances.

Avec le Suivi avancé des conversions, Google Ads propose (enfin) une fonctionnalité similaire. Le principe ? Vous pouvez enrichir facilement les données de votre compte en intégrant automatiquement ou manuellement de nouvelles informations lors de la navigation des internautes sur votre site web. Les informations sensibles (email, téléphone, prénom, nom, adresse postale), sont transmises à Google par l’intermédiaire d’une technologie de cryptage (SHA256).

Vous pouvez ainsi enrichir et améliorer les audiences de vos campagnes, ainsi que les segments d’audiences similaires.

Instagram lance les publicités dans l’onglet Boutique

Lancé au dernier trimestre 2020, l’onglet boutique (Shopping Tab) permet aux utilisateurs d’Instagram de trouver des idées d’articles proposés par des influenceurs ou des créateurs. Ils s’y voient proposer des recommandations personnalisées, des guides, des sélections et des collections de produits, des vidéos commerciales et bien d’autres fonctionnalités. En un clic, l’internaute peut accéder au produit pour le commander.

Après une phase de test réalisée avec une sélection d’annonceurs américains, la publicité sur l’onglet Boutique est dorénavant accessible à tous, dans tous les pays du monde. Basée sur un modèle d’enchères, elle est disponible uniquement sur mobile (la version Desktop n’est pas concernée).

En savoir plus : https://support.google.com/google-ads/answer/9888145?hl=fr

DigiWatch juillet 2021 | DigiWatch Septembre 2021

Vous avez une question ? Accompagnement
SEO, SEA et SMA


Contactez Digimood