DigiWatch Juillet 2021 : veille SEO SEA SMA

Que s’est-il passé en juillet 2021 dans le petit monde du marketing digital ? La DigiWatch vous révèle les bruits de couloir, les actualités et les ressources à ne pas manquer !

LA VEILLE SEO

Pour la deuxième année consécutive, les vacances d’été se déroulent dans un contexte particulier. Le digital demeure au coeur des préoccupations des entreprises de toutes les tailles, et les moteurs de recherche continuent à faire évoluer leurs fonctionnalités et leurs algorithmes. Voici l’actualité SEO qu’il ne fallait pas rater en juillet 2021 !

Le déploiement du core update de juillet est effectif

Si vous avez lu notre DigiWatch du mois de juin 2021, il ne vous a pas échappé que Google a placé cette saison estivale sous le signe de la mise à jour.

Le célèbre moteur de recherche a déployé en effet un premier core update majeur début juin 2021, et annoncé l’arrivée de deux autres mises à jour en juillet et en août. Chose promise, chose due ! Le déploiement du core update de juillet a débuté au début du mois, et s’est fini au 12 juillet, comme l’annonce le compte Twitter officiel de Google.

Il est encore trop tôt pour se prononcer sur les implications liées à ces deux mises à jour. Nos équipes d’experts analysent le sujet pour vous proposer prochainement les meilleures stratégies à adopter.

Une link spam update, pour lutter contre les liens factices

Il existe plusieurs types de mises à jour. Certaines ont ainsi pour vocation de lutter contre les pratiques de spamdexing, ou, si vous préférez, les techniques destinées à tromper ou manipuler les algorithmes pour améliorer son classement.

Le netlinking étant un levier de référencement particulièrement puissant, il fait l’objet de nombreuses attentions de la part de Google, qui condamne les pratiques destinées à acquérir artificiellement des backlinks. En 2012, la sortie de la première mise à jour Penguin avait mis un coup d’arrêt aux techniques les plus grossières. Mais d’autres approches, plus subtiles et plus sophistiquées, les ont depuis remplacées.

Google a donc annoncé sur son blog, dans un article intitulé A reminder on qualifying links and our link spam update, le lancement en ce mois de juillet d’une nouvelle mise à jour qui se focalise sur le netlinking. Si on en croit les annonces de Duy Nguyen, Search Quality Analyst chez Google et auteur de ce billet, “une acquisition excessive et abusive de liens dans des articles sponsorisés ne présentant pas l’attribut adéquat peut entraîner des actions manuelles et algorithmiques, comme c’est le cas également pour les liens affiliés”.

A l’heure actuelle, aucun effet n’a pu être constaté. Pour rappel, il est crucial d’intégrer les actions netlinking à votre stratégie SEO de façon mesurée et adaptée à différents facteurs. Le rôle des consultants netlinking est de vous faire profiter des grands bénéfices du netlinking en évaluant les besoins, les opportunités et les frontières des actions à mener toujours dans une optique sécuritaire.

Google Page Experience : effet d’annonce ou cataclysme SEO ?

La Google Page Experience fait partie des mises à jour sur lesquelles le géant de la recherche en ligne a le plus communiqué. Les éditeurs de sites ont en effet eu de longs mois pour se préparer et offrir à leur audience une expérience utilisateur (UX) optimale en respectant cinq points :

  • Ergonomie mobile
  • Utilisation du protocole HTTPS
  • Navigation sécurisée
  • Refus des interstitiels abusifs
  • Signaux web essentiels (Core Web Vitals)

Les signaux web essentiels se déclinent en trois indicateurs :

  • Largest Contentful Paint (LCP) : délai d’affichage du plus grand élément visible de contenu
  • First Input Delay (FID) : délai nécessaire au serveur pour réagir à la première interaction d’un internaute sur la page
  • Cumulative Layout Shift (CLS) :  indicateur centré sur l’utilisateur pour mesurer la stabilité visuelle

Si les trois premiers critères sont connus depuis déjà plusieurs années, la notion de signaux web essentiels est apparue plus récemment, au milieu de l’année 2020. Pour approfondir vos connaissances sur le sujet, nous vous invitons à consulter notre dossier dédié à la Google Page Experience.

Mais dans les faits, quel est l’impact de la Google Page Experience ? L’éditeur de logiciels Sistrix a fait une analyse un mois après l’annonce de l’entrée en vigueur de cette mise à jour, pour voir dans quelle mesure elle pouvait dégrader le positionnement d’un site. L’étude a porté sur un panel de plus de 46 000 sites dont les signaux web essentiels sont dans le rouge. Leur performance sur Google est scrutée depuis le 15 juin 2021, et leur indice de visibilité est analysé quotidiennement. 

Cette analyse d’ampleur n’a pas permis de mettre en lumière une corrélation entre de mauvais core web vitals et une dégradation du positionnement. Nous pouvions nous en douter, Google ayant lui-même annoncé que les signaux web essentiels seraient un signal très faible qui jouerait un rôle à la marge (du moins dans un premier temps). Cette étude, à découvrir sur le blog de Sistrix, vient conforter cette déclaration.

sistrix-logo-white

Il n’y a pas de classement Google systématiquement plus mauvais depuis le début de la mise à jour sur l’ensemble des sites Web qui ne répondent pas aux exigences de Google.

Sistrix

Une nouvelle prise en compte des “Soft 404”

Si vous utiliser Google Search, vous avez peut être découvert dans votre rapport “Performance” la remontée de pages en “Soft 404”. Que signifie cette désignation ?

Comme vous le savez, il existe plusieurs codes de réponse HTTP :

  • 200 : succès de la requête ;
  • 301 : redirection permanente ;
  • 404 : page non trouvée ;
  • etc.

Dans le cas d’une “Soft 404”, le serveur renvoie un code HTTP 200. Mais le contenu de la page évoque plutôt une page introuvable. Il peut s’agir d’une page avec très peu de contenu ou d’un lot de pages similaires.

Exemple de page pouvant renvoyer une “Soft 404”

Depuis quelques semaines, Google prend en compte de façon distincte les “Soft 404” sur les versions mobile et desktop de votre site web, et Search Console ne remonte que les informations relatives à la version mobile du site (Mobile First oblige). C’est pourquoi vous avez pu constater un changement de vos statistiques à ce sujet.

LA VEILLE SEA / SOCIAL ADS

Après une actualité chargée ces derniers mois, les principales régies publicitaires en Search Ads et Social Ads adoptent un rythme plus calme. Les actualités sont en effet plutôt rares en ce mois de juillet.

Les extensions de formulaire pour prospects en flux d’accueil sur YouTube

Les extensions de formulaire pour prospects vous permettent de collecter directement des informations des internautes qui consultent vos annonces. Ils peuvent en effet utiliser le formulaire présent dans votre publicité pour vous envoyer des informations les concernant.

Ces extensions offrent de nombreux avantages :

  • Générer des prospects et augmenter les ventes ;
  • Positionner immédiatement des prospects dans votre entonnoir de conversion marketing
  • Engager les utilisateurs qui s’intéressent à votre entreprise, à vos produits ou services

Les extensions de formulaire pour prospects peuvent êtres activées pour les campagnes suivantes : 

  • Réseau de Recherche
  • Vidéo
  • Discovery
  • Display.

Cette fonctionnalité est apparue à la fin de l’année 2019, mais elle évolue régulièrement pour répondre aux attentes des utilisateurs. Désormais, les extensions de formulaire pour prospects des annonces Discovery s’affichent aussi sur l’inventaire Gmail et le flux d’accueil YouTube. De quoi gagner en portée et en performance !

La fin du modificateur de requête large sur Google Ads

Nous évoquions, dans les numéros de février 2021 et de mai 2021, l’évolution du modificateur de requêtes larges.

Source : Google

Nous y sommes : depuis cette fin de mois de juillet, il n’est plus possible de créer de mots-clés avec modificateur de requête large en utilisant la notation +mot clé. 

Pour les campagnes existantes, les expressions exactes et les mots clés avec modificateur de requête large continueront à être utilisés, mais avec le nouveau comportement de correspondance des expressions exactes. Par contre, toute modification du texte des mots-clés sera traduira par une transformation en expression exacte.

Un travail sur vos mots-clés est conseillé pour accompagner cette évolution. Nous vous conseillons ainsi de :

  • supprimer les mots-clés en double 
  • convertir vos mots clés avec modificateur de requête large en optant pour un autre type de correspondance

Google a mis en place des outils et des fonctionnalités pour vous aider à réaliser ces actions :

  • Utiliser la recommandation “Supprimer les mots clés redondants” pour identifier les mots clés avec modificateur de requête large redondants qui font doublons avec des mots-clés qui sont déjà présents et utilisés comme expressions exactes dans le même groupe d’annonces.
  • Deux solutions de modification groupée dans Google Ads et Google Ads Editor vous permettent de transformer plus facilement vos mots clés avec modificateur de requête large en un autre type de correspondance de votre choix.

Vous souhaitez obtenir des informations complémentaires ? Vous pouvez poser vos questions à votre consultant SEA.

DigiWatch juin 2021 | DigiWatch août 2021

Vous avez une question ? Accompagnement
SEO, SEA et SMA


Contactez Digimood